NOUVELLES

Mondial-2014/Espagne: Xavi et Casillas ne joueront pas contre l'Australie

22/06/2014 02:09 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Les Espagnols Xavi Hernandez et Iker Casillas ne joueront pas contre l'Australie lors d'un ultime match sans enjeu lundi au Mondial-2014, a annoncé dimanche le sélectionneur Vicente del Bosque, ce qui laisse entendre que le milieu pourrait avoir disputé son dernier match avec l'Espagne.

"Il ne jouera sûrement pas, il a un petit problème à une jambe, d'ordre musculaire", a dit le technicien espagnol au sujet de Xavi, 34 ans, qui pourrait annoncer bientôt la fin de sa carrière internationale selon les médias espagnols.

L'autre grand absent sera le capitaine et gardien emblématique Iker Casillas, 33 ans, qui laissera sa place dans les cages des champions en titre à Pepe Reina, 31 ans.

"(Reina) jouera sûrement", a déclaré Del Bosque lors de la conférence de presse de veille de match à Curitiba (sud du Brésil).

Battue par les Pays-Bas (5-1) puis par le Chili (2-0) dans le groupe B, la Roja a officiellement perdu mercredi sa couronne planétaire même s'il lui reste ce dernier match à disputer pour l'honneur lundi (16h00 GMT).

Xavi était titulaire lors de la débâcle face aux Pays-Bas, soit sa 133e sélection avec l'Espagne, dont il a été le chef d'orchestre lors des triomphes à l'Euro-2008, au Mondial-2010 et à l'Euro-2012.

Le meneur du FC Barcelone a néanmoins été relégué sur le banc la semaine dernière lors de la défaite face au Chili et il pourrait avoir joué face aux Néerlandais son ultime match sous le maillot espagnol.

"Je ne crois pas qu'un match de plus ou de moins lui offre plus de reconnaissance qu'il n'en a déjà", a commenté Del Bosque. "On parle de rénovation, on marginalise les vétérans, on les proscrit, comme si l'échec était de leur faute. Mais nous avons perdu tous ensemble. Notre reconnaissance envers Xavi est énorme."

La désillusion de cette élimination au premier tour du Mondial brésilien a ouvert le débat en Espagne sur le nécessaire rajeunissement de la Roja, ce qui pourrait conduire certains cadres comme Xavi, Xabi Alonso ou David Villa à envisager la fin de leur aventure en équipe nationale.

psr/jed/jta

PLUS:hp