NOUVELLES

Mondial-2014 - Portugal: "situation extrêmement compliquée" selon Bento

22/06/2014 09:27 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

"On est dans une situation extrêmement compliquée", a reconnu dimanche l'entraîneur du Portugal Paulo Bento après le nul contre les USA dans le groupe G du Mondial-2014 (2-2).

"Nos chances existent, elles ne sont pas grandes, mais c'est le seul espoir auquel se raccrocher", poursuit-il.

Q: Les difficultés qu'a éprouvé Ronaldo sont-elles la clé de ce match?

R: "Il était en forme et il a joué 90 minutes. Je ne pense pas que le problème ait à voir avec lui. Ce qu'il s'est passé a plus à voir avec les autres joueurs. Le match doit être analysé d'un point de vue global. Je ne veux rien dire sur les cas individuels et sur une performance en particulier. Il ne faut pas isoler les prestations individuelles et le niveau de l'équipe. Ce n'est pas le moment pour tout ça. Un joueur n'a pas été pire que les autres. Ils sont tristes, le moment n'est pas venu pour les critiques. Et si vous devez critiquer quelqu'un, c'est moi en tant qu'entraîneur. En partie en raison de la météo, les deux équipes avaient décidé de produire un jeu défensif. Il ne fallait pas tout jeter devant. On a montré une capacité pour réagir, il faut souligner les vertus mentales de l'équipe. Le résultat est juste je pense. Il est acceptable".

Q: La qualification est-elle encore jouable?

R: "C'est sûr que l'on est dans une situation extrêmement compliquée. On dépend des résultats des autres équipes et notre différence de buts est défavorable. Mais c'est notre seul espoir auquel se raccrocher, alors il faut donner le meilleur et avancer. On reconnaît que nos chances ne sont pas grandes, mais elles existent. On va exiger plus de l'équipe, et on va se comporter comme des professionnels contre le Ghana".

Q: Croyez-vous M. Klinsmann quand il assure qu'il ne visera pas le nul contre l'Allemagne?

R: "En ce moment, regardons juste notre équipe, ce qu'elle a fait, sans se préoccuper de ce qui va se passer dans les autres matches des autres équipes. Cela fait dix ans que j'entraîne, avant j'ai été joueur pendant 15 ans et je n'ai jamais été suspicieux vis-à-vis de mes collègues. Je pense que les deux équipes voudront gagner".

cd/fbx

PLUS:hp