NOUVELLES

Michelle Wie remporte un premier titre majeur à l'Omnium féminin des États-Unis

22/06/2014 06:18 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

PINEHURST, États-Unis - Michelle Wie a finalement livré la performance que l'on attendait d'elle depuis qu'elle s'est retrouvée sous les feux de la rampe en tant que jeune adolescente.

Wie s'est rachetée après une erreur en fin de parcours au Pinehurst no 2 en calant un roulé de 25 pieds pour un oiselet au 17e trou. La golfeuse de 24 ans originaire d'Hawaï a ensuite confirmé sa victoire avec une normale au 18e, dimanche, et elle a mis la main sur un premier titre majeur en remportant l'Omnium féminin des États-Unis.

Elle a remis une carte de 70 (la normale) et a devancé Stacy Lewis par deux coups. Elle a recouvert sa bouche avec ses mains après que la balle eut trouvé le fond de la coupe au 18e, avant de lever les bras au ciel.

Lewis, classée no 1 au monde, a forcé Wie à minimiser les erreurs en réussissant huit oiselets et en bouclant sa ronde en 66 coups. Elle était dans l'aire d'entraînement afin d'être prête en cas de prolongation quand son cadet l'a informée que Wie avait réussi un oiselet au 17e.

Lewis est retournée au 18e vert afin de faire une accolade à la gagnante après que d'autres joueuses eurent arrosé Wie avec du champagne.

Wie est une des têtes d'affiche du golf féminin depuis l'âge de 13 ans, quand elle s'était retrouvée au sein du dernier groupe d'un tournoi majeur. Elle détient maintenant quatre titres de la LPGA et elle se retrouve au sommet du classement des boursières.

Sa popularité a connu des hauts et des bas et elle a été critiquée quand elle a décidé de jouer contre les hommes de la PGA alors qu'elle était encore au secondaire et qu'elle parlait de vouloir participer au Tournoi des Maîtres.

Tout ça semble s'être produit dans une autre vie. Wie est maintenant une adulte, elle détient un diplôme de l'Université Stanford, elle a le respect des golfeurs des deux sexes et a maintenant un titre majeur à son palmarès.

«Mon Dieu, je n'arrive pas à croire ce qui m'arrive», a dit Wie.

Et elle est passée bien près de voir la victoire lui échapper. Comme dans sa vie, son chemin vers la victoire a été rempli de rebondissements. Wie a amorcé la journée à égalité avec Amy Yang et elle a pris l'exclusivité du premier rang quand Yang a commis un double boguey au deuxième trou. Personne ne l'a rattrapée ensuite.

Elle a toutefois eu une frayeur au 16e trou. En avance par trois coups et avec sa balle dans une fosse de sable en bordure de l'allée, elle a été agressive, mais sa frappe a abouti dans un buisson, ce qui l'a forcée à accepter un coup de pénalité afin de ramener sa balle dans l'allée. Elle a eu besoin d'un roulé de cinq pieds pour le double boguey et éviter de glisser à égalité avec Lewis à égalité à la normale.

Le sourire aux lèvres même si elle quittait le vert avec un seul coup d'avance, Wie a joué de prudence au 17e avant de réussir un beau roulé pour l'oiselet. Elle a levé le poing et l'a agité à deux reprises, affichant une détermination qu'on ne voyait pas une décennie plus tôt.

«Évidemment, il y a eu des moments d'incertitude, a admis Wie. Mais il y a tellement de personnes autour de moi. Ils n'ont jamais perdu confiance en moi. C'est ce qui me force à continuer à aller vers l'avant.»

Wie a conclu le tournoi à moins-2 et a été la seule joueuse à terminer sous la normale lors du deuxième tournoi majeur en autant de semaines à Pinehurst. Martin Kaymer avait gagné par huit coups en terminant à moins-9 la semaine dernière, le deuxième meilleur pointage dans l'histoire de l'Omnium des États-Unis.

La Canadienne de 16 ans Brooke Henderson, de Smiths Falls, en Ontario, a joué une ronde de 69 pour conclure à égalité au 10e rang à sept coups de Wie. Sue Kim, de Langley, en Colombie-Britannique, a inscrit un score de 76 pour aboutir à égalité au 59e rang à plus-19.

PLUS:pc