NOUVELLES

GP d'Autriche: Nico Rosberg s'impose et prend le large

22/06/2014 10:06 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) a remporté la sixième victoire de sa carrière en s'imposant dimanche à Spielberg lors du Grand Prix d'Autriche de Formule 1, et conforté son avance en tête du championnat du monde.

Rosberg, 28 ans, signe au passage son 3e succès de la saison et prend le large au classement des pilotes, avec désormais 29 points d'avance sur son coéquipier et principal rival pour le titre mondial, le Britannique Lewis Hamilton, 2e dimanche en Autriche.

"On est allés à la limite avec la voiture, sur une piste pas très facile, et on a bien géré. C'était un week-end génial ici en Autriche", a indiqué le vainqueur après la course disputée devant 100.000 spectateurs massés sur le circuit autrichien rénové.

"On a plusieurs possibilités pour passer devant les Williams. Ca peut aussi se jouer dans les stands", avait-il annoncé avant le départ de la course. Sa prédiction s'est vérifiée à merveille en course.

Placées sur la première ligne, les Williams du Brésilien Felipe Massa et du Finlandais Valtteri Bottas ont résisté pendant une quinzaine de tours, alors que Bottas avait répondu à la première attaque de Rosberg dans le premier virage.

Après le premier passage au stand, Rosberg avait déjà dépassé les deux Williams, alors que Hamilton, auteur d'un départ exceptionnel, passant de la 9e à la 4e place en un seul tour, était coincé derrière Bottas, mais avait repris Massa.

Il ne restait alors plus que le Mexicain Sergio Pérez (Force India) devant, malgré sa 16e place sur la grille à cause d'une pénalité de 5 places pour conduite dangereuse au Canada. Sa stratégie prévoyait un premier passage bien plus tardif par les stands, grâce à ses pneus tendres, et elle a parfaitement fonctionné.

Rosberg est parvenu à dépasser le Mexicain au 27e tour, alors que Hamilton et Massa ont mis quelques virages de plus.

A partir de là, le quatuor le plus rapide du week-end autrichien s'est livré une bataille sans merci, reléguant le reste du peloton à plus de 10 secondes. Massa a été le premier à décrocher, puis, logiquement, Bottas.

- Deux frayeurs pour Rosberg -

Lors du deuxième passage aux stands, Hamilton est passé devant le dernier obstacle entre lui et son rival sur la piste, deuxième et bien décidé à participer à une nouvelle passe d'armes avec Rosberg.

A moins de 20 tours de l'arrivée, les mécaniciens d'Hamilton lui ont indiqué que l'état de ses pneus était meilleur que ceux de Rosberg, et qu'il pouvait envisager de le dépasser avant la fin de la course. Mais le pilote de Wiesbaden a réussi à garder Hamilton à distance raisonnable (entre une et deux secondes) jusqu'à quatre tours de l'arrivée, quand le duel s'est intensifié avec un Hamilton plus proche.

L'Allemand a presque réduit à néant ses efforts dans le dernier tour, à cause d'un blocage des freins à quelques mètres du drapeau à damiers. mais Hamilton n'en a pas profité et a dû se contenter de la 2e place.

Derrière les deux Flèches d'argent, le jeune Bottas (24 ans) est venu accrocher son tout premier podium, avec la manière, devant son coéquipier Massa, 4e, qui était parti en pole position.

tba/dlo/dac

PLUS:hp