NOUVELLES

France : record du match de foot le plus long du monde

22/06/2014 02:53 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Des footballeurs amateurs ont joué pendant 73 heures d'affilée à Kerbach (est de la France) de jeudi à dimanche, signant un nouveau record du monde du match de foot le plus long, afin de sensibiliser l'opinion sur la maladie rare de Crigler-Najjar.

Le score final est de 475 buts à 473. Les deux équipes de 11 joueurs, plus sept remplaçants chacune, se sont affrontées "nuit et jour" sans interruption, alternant deux heures de jeu puis deux heures de repos par joueur, a expliqué à l'AFP Vincent Stelletta, le président de l'association caricative Friends Association, qui a organisé l'événement.

"A un moment on a cru qu'on y arriverait pas. Deux joueurs ont abandonné au cours du match et ont dû être brièvement hospitalisés", a raconté l'organisateur.

Mais la ferveur des quelques milliers de supporteurs à Kerbach a donné des ailes aux joueurs restants, malgré leur "énorme fatigue", a-t-il ajouté.

"On est quasiment sûr qu'on sera homologué par le livre Guinness des records. On a les témoins nécessaires et on a respecté les règles" prescrites, a-t-il affirmé.

Le précédent record du match le plus long, réalisé en Angleterre, était de 72 heures.

"On avait décidé de se mobiliser pour attirer l'attention sur la maladie rare de Crigler-Najjar, dont la fille de trois ans de l'un de nos amis, Elena, est atteinte", a-t-il encore expliqué. Il ne pouvait cependant pas dire dans l'immédiat combien de fonds pour la recherche avaient pu être recueillis pendant le match.

D'après le site de l'association française de Crigler-Najjar, cette maladie génétique touche un nouveau-né sur un million, et moins de 20 cas sont recensés en France.

Cette maladie est due au déficit d'une enzyme du foie devant normalement convertir la bilirubine (un pigment biliaire produit par la destruction des globules rouges) en une forme pouvant être éliminée par le corps.

L'accumulation de bilirubine dans l'organisme entraîne une coloration jaune de la peau, et devient toxique à un niveau élevé pouvant endommager le cerveau.

Les personnes les plus atteintes ne survivent que grâce à un traitement quotidien de photothérapie, en exposant la peau à une lumière bleue spéciale, 10 à 12 heures par jour et pour le restant de leur vie.

etb/yo/sym

PLUS:hp