NOUVELLES

Euro-2014 par équipes: l'Allemagne mate la Russie et triomphe chez elle

22/06/2014 12:31 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

L'Allemagne a triomphé pour la première fois depuis 2009 à l'Euro par équipes d'athlétisme, dimanche devant son public de Brunswick, mettant fin au règne de la Russie sur les trois dernières éditions de cette compétition mixte.

Au terme de deux jours de lutte et 40 épreuves, la Mannschaft du capitaine-discobole Robert Harting l'a emporté avec un total de 371 points, laissant sa rivale russe à 12,5 unités (359,5), la France terminant distante 3e (295 pts) pour décrocher son premier podium.

"C'est super! On est aux anges!", lançait Harting après avoir brandi le trophée dans le ciel nuageux de Basse-Saxe, entouré d'une équipe qui a décroché sept victoires. Certaines logiques, comme celle de Betty Heidler au marteau, d'autres surprises, comme celle d'Andreas Hofmann au javelot qui améliorait de trois mètres son record personnel dès le premier jet (86,13 m)!

Le capitaine, qui a parfaitement tenu son rang de champion olympique et du monde du disque, était "très fier, particulièrement des jeunes", comme Malaika Milambo (20 ans) qui a glané les 12 points de la victoire avec un bond à 6,90 m sur le sautoir de la longueur.

"Je pense qu'on aura notre mot à dire en termes de médailles à Zurich", assurait même le géant berlinois en référence aux championnats d'Europe prévus mi-août dans l'illustre Letzigrund.

En tête avec 3 longueurs d'avance la veille, après requalification de son 4x100 m dames, l'Allemagne a livré un duel très serré avec la Russie durant la seconde journée, jusqu'à la dernière épreuve, le 4x400 m messieurs.

Et son quatuor n'a pas failli en prenant une 2e place alors que son rival russe terminait au 6e rang. La victoire était scellée à la grande joie du public de Basse-Saxe qui saluait chaudement ses héros.

Avec sept victoires en dépit d'absences de choix comme celle de son sprinteur Christophe Lemaitre, la France a remporté son duel avec la Pologne grâce à deux points d'avance au terme de la dernière épreuve (4x400 messieurs).

Lanterne rouge dès le premier jour, la Turquie descend en Division 1, accompagnée par la République tchèque (11e), qui n'aura fait qu'une brève apparition, et les Pays-Bas. Trois nations qui manqueront pour l'édition 2015 de la Super élite, proposant un déplacement au coeur de la Russie, à Tcheboksary.

sg/gca

PLUS:hp