NOUVELLES

Adolescents disparus: l'armée israélienne abat deux autres Palestiniens

22/06/2014 10:07 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

JÉRUSALEM - Des soldats israéliens ont abattu un Palestinien souffrant de troubles mentaux qui s'était approché d'eux lors d'un raid dans un camp de réfugiés en Cisjordanie dimanche, a indiqué l'armée israélienne, alors qu'un autre Palestinien a été tué durant de violents affrontements à Ramallah.

Quatre Palestiniens ont perdu la vie depuis le début de l'opération militaire lancée par Israël en Cisjordanie en réaction à l'enlèvement de trois jeunes hommes israéliens le 12 juin.

Dans le cadre de cette mission, l'État hébreu tente de chasser le Hamas de la Cisjordanie après l'avoir accusé d'être derrière la disparition des trois adolescents. Le groupe islamique s'est réjoui du kidnapping, mais ne l'a pas revendiqué.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déclaré, dimanche, qu'il disposait de preuves irréfutables de l'implication du Hamas dans cette affaire, qu'il était en train de les partager avec des pays étrangers et qu'il les rendrait publiques sous peu.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a pour sa part affirmé qu'aucun renseignement crédible ne lui permettait de conclure que le Hamas avait orchestré l'enlèvement.

Il a pressé M. Nétanyahou de lui communiquer ses preuves afin qu'il puisse prendre les mesures nécessaires en vertu des lois palestiniennes.

Les nombreuses arrestations effectuées par Israël en Cisjordanie ont donné lieu à des confrontations avec la population locale après plusieurs années de calme relatif. Les troupes israéliennes qui fouillent les villes et les camps de réfugiés sont de plus en plus souvent accueillies par des foules en colère qui leur jettent des pierres.

Certains Palestiniens sont également fâchés contre M. Abbas, qui bénéficie du soutien de l'Occident, parce qu'il a publiquement défendu sa décision de continuer à collaborer avec l'État hébreu sur le plan de la sécurité, notamment en ce qui concerne les recherches pour les ados disparus.

Dans le cadre de cette collaboration, les troupes palestiniennes ont accepté de se retirer des villes cisjordaniennes inspectées par les soldats israéliens.

Depuis la disparition des trois jeunes hommes, Israël a arrêté plus de 350 Palestiniens, pour la plupart liés au Hamas, et fouillé près de 1600 sites en Cisjordanie.

PLUS:pc