NOUVELLES

Yémen: manifestation à Sanaa contre la poussée des rebelles chiites

21/06/2014 09:52 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

Des centaines de Yéménites ont manifesté samedi à Sanaa, face à la résidence du président Abd Rabbo Mansour Hadi, pour dénoncer l'inaction des autorités face à la poussée des rebelles chiites qui menacent la capitale.

Les manifestants, dont certains viennent de la province d'Amrane, une région au nord de Sanaa où les rebelles chiites défient l'armée, ont crié des slogans demandant aux autorités de "stopper l'avance des Houthis", autre nom des rebelles d'Ansarullah.

"Je pense que les Houthis ont recours aux armes pour contrôler un territoire allant de Saada (nord) jusqu'à Amrane et je les soupçonne de vouloir entrer à Sanaa", a déclaré l'une manifestantes, Nadia Abdallah.

D'autres manifestants ont accusé l'Iran de soutenir les rebelles chiites, tandis que certains comme Farès Dhabaane, estimaient que l'ancien président Ali Abdallah Saleh les arme pour "renverser le président Hadi".

Les combats entre rebelles chiites et forces armées, qui avaient connu 48 heures d'intensification ces derniers jours après la rupture d'une trêve, ils ont baissé d'intensité samedi au nord de la capitale.

Les rebelles chiites d'Ansarullah sont fortement implantés dans le nord du pays et contrôlent la province de Saada. Ils sont soupçonnés de chercher à gagner du terrain pour élargir leur zone d'influence dans le futur Etat fédéral, qui doit compter six provinces.

Début février, ils s'étaient emparés, au prix d'affrontements ayant fait 150 morts, de localités de la province d'Amrane, en délogeant le clan des Al-Ahmar, les puissants chefs de la confédération tribale des Hached.

jj/mh/fcc

PLUS:hp