NOUVELLES

Pays-Bas contre Chili: le premier rang du groupe B sera à l'enjeu

21/06/2014 10:22 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

RIO DE JANEIRO - Les Pays-Bas et le Chili sont peut-être déjà qualifiés pour la ronde des 16 au Mondial, mais d'un côté comme de l'autre, on veut encore remporter le groupe B et se donner la chance d'éviter, du moins pour l'instant, un possible match contre le Brésil.

Lundi à l'Itaquerao, les Néerlandais n'auront besoin que d'une nulle pour gagner le groupe, le différentiel de buts les favorisant.

Si les hôtes finissaient premiers du groupe A, ce qui semble se dessiner, leurs prochains rivaux seraient les deuxièmes dans le groupe B.

Mais de toute façon, comme le dit le capitaine néerlandais, Robin Van Persie, aucune confrontation ne sera facile.

«J'aimerais bien affronter le Brésil, mais un peu plus tard dans le tournoi», a t-il mentionné.

Les gagnants du match entre les Pays-Bas et le Chili auront aussi un jour de plus de repos avant leur prochaine rencontre.

Van Persie, qui a marqué trois fois jusqu'ici, ratera le match de lundi à cause d'un cumul de cartons jaunes, dans les gains de 5-1 et 3-2 face aux Espagnols et aux Australiens, respectivement.

Cela dit, il ne s'en fait pas pour la tenue des siens, vu la profondeur du groupe. Le réserviste Memphis Depay a fourni un but et une passe contre l'Australie, et des joueurs comme le franc-tireur Klaas-Jan Huntelaar, de Schalke, peuvent eux aussi mettre leur grain de sel.

«Les gars s'entraînent de façon exceptionnelle, a dit Van Persie. Nous avons beaucoup de bons joueurs.»

Le rapide ailier Arjen Robben a déjà fait mouche trois fois lui aussi.

«Nous allons devoir contrer leur vitesse avec du jeu équilibré et une défense qui ferme les brèches», a résumé le Chilien Francisco Silva, qui joue en milieu de terrain.

Bonne nouvelle pour les puristes, les Pays-Bas porteront lundi leurs chandails orange, pour la première fois dans cette Coupe du monde. Ils étaient en bleu dans leurs deux premiers matches.

PLUS:pc