NOUVELLES

Mondial-2014 - Portugal: Ronaldo au centre de toutes les conversations

21/06/2014 09:08 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

Au centre d'entraînement du Portugal, à Campinas, avant le match crucial contre les Etats-Unis dimanche à Manaus (22h00 GMT) dans le groupe G, la plupart des questions portent sur la santé de Cristiano Ronaldo et même si son partenaire Helder Postiga se veut lui aussi rassurant, les doutes persistent.

Plus d'une centaine de photographes et de reporters se pressent au bord du terrain d'entraînement où la star fait enfin son apparition. Chaussures orange fluo, mèche toujours parfaitement gominée, "CR7" s'avance tranquillement au milieu d'un groupe de partenaires dont il est apparemment le plus proche, Nani, l'attaquant de son ancien club de Manchester United, les milieux de terrain Raul Mereiles, Miguel Veloso et Ruben Amorim et l'attaquant de la Lazio de Rome, Postiga.

L'attaquant du Real Madrid, dont la préparation a largement été perturbée par des blessures à un genou et à une cuisse, porte toujours sous le genou gauche un strapping. Et la plupart de ses séances d'entraînement se terminent par la pose d'une poche de glace, ce qui alimente les interrogations sur son véritable état de santé, d'autant que sa performance contre l'Allemagne (défaite 4-0) a été très décevante. Mercredi, le récent vainqueur de la Ligue des Champions a même interrompu sa séance d'entraînement.

"Cristiano s'entraîne normalement, il fait tous les exercices avec nous, il est 100% en forme", a ensuite déclaré Postiga en conférence, estimant que les questions récurrentes autour de Cristiano, "ça fait beaucoup. J'imagine ce qu'il doit en penser".

Impossible pour la presse d'assister à plus d'un quart d'heure d'entraînement, ce qui se résume à quelques exercices d'étirement et d'échauffement. Encore moins possible donc de vérifier les dires de Postiga, qui reprend un discours pré-mâché depuis le début du Mondial consistant à répéter inlassablement que Ronaldo est "à 100%".

- Risque à continuer à jouer ? -

Une nuance est cependant perceptible dans les propos de l'ancien attaquant de Saint-Etienne: "Etant donné sa condition physique, il donne son maximum à l'entraînement et s'il n'est pas sur la liste des joueurs blessés, donnée par la Fédération portugaise, c'est parce qu'il est en forme pour jouer".

Sur cette liste figurent avant le match contre les Etats-Unis l'attaquant Hugo Almeida et le gardien Rui Patricio, touchés à une cuisse et qui suivent un programme spécifique. Le défenseur Bruno Alvès, touché aux adducteurs, était également absent de la séance d'entraînement vendredi.

Certains médias ont pourtant laissé entendre qu'en continuant à jouer, Ronaldo prenait un risque. "Je ne pense pas que ce soit une question à se poser en ce moment, a répliqué Postiga. Il s'entraîne avec nous et fait tous les exercices".

"Je ne suis pas médecin, mais je ne pense pas que la question se pose", a insisté Postiga, apparemment fatigué de l'insistance des questions concernant son partenaire.

Le Portugal a totalement raté son entrée dans le groupe G du Mondial, s'inclinant 4 à 0 face à l'Allemagne. Les joueurs de Paulo Bento doivent battre les Etats-Unis dimanche à Manaus pour encore viser la qualification en huitièmes de finale, avant un dernier match contre le Ghana.

ebe/dhe

PLUS:hp