NOUVELLES

Mondial-2014 - Algérie - Halilhodzic: "on a brûlé notre joker"

21/06/2014 06:57 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

L'Algérie a brûlé un "joker" en s'inclinant contre la Belgique au Mondial-2014, a estimé samedi le sélectionneur Vahid Halilhodzic, qui a exhorté "solennellement" ses joueurs à obtenir dimanche face à la Corée du Sud la première victoire algérienne en Coupe du monde depuis 1982.

Q: Allez-vous modifier votre équipe de départ par rapport à la défaite contre la Belgique (2-1) ?

R: "Il y aura des changements mais je ne vais pas vous en parler. Nous avons un match important à jouer demain (dimanche). Cela fait 32 ans que l'Algérie attend une victoire en Coupe du monde. Je demande ce soir solennellement qu'on mette fin à cette mauvaise tradition. Tout le monde attend une victoire depuis des années, c'est un exploit à aller chercher avec audace, espoir, détermination et beaucoup de discipline."

Q: Ressentez-vous l'attente de la population algérienne ?

R: "Depuis 32 ans, les Algériens attendent cette victoire. C'est une population qui adore son équipe, le football et qui a confiance dans ses joueurs et son entraîneur. J'ai été très critiqué mais je suis fier de ce que j'ai fait pour le football algérien et pour l'équipe nationale. Nous avons concédé une défaite contre une grande équipe (la Belgique, ndlr) mais on ne peut pas négliger ce qu'on a fait depuis trois ans. Le peuple algérien a besoin de cette victoire, ce sera compliqué car la Corée du Sud est meilleure que l'Algérie. Mais je pense que c'est le plus beau cadeau qu'on peut faire aux Algériens."

Q: Comment expliquez-vous que vos joueurs se soient effondrés face aux Belges après avoir longtemps mené ?

R: "Contre la Belgique, notre tactique pendant 70 minutes a été suprêmement bonne et pendant 20 minutes, mauvaise. (...) On est en apprentissage, c'est une équipe jeune, et quand on avait le ballon on ne voulait pas attaquer. Psychologiquement, on était bloqués. C'est une défaite amère mais il y a des leçons pour la suite. On a de la vitesse, des qualités de déplacement. Il faut prendre nos responsabilités et ne pas chercher d'excuses."

Q: Quelle analyse faites-vous du jeu coréen ?

R: "Il y a pas mal d'automatismes, une organisation très stricte et bien respectée, et vous avez vu que face à eux, la Russie a eu beaucoup de difficultés pour se créer des occasions. Leur match nul est totalement mérité et ils auraient même pu gagner. C'est un adversaire assez redoutable, qui joue un football rapide, explosif, avec beaucoup de pressing."

Q: Avez-vous fixé un objectif à vos joueurs pour ce match ?

R: "Depuis deux, trois jours, je leur ai dit d'oublier la Belgique et de se tourner vers la Corée du Sud. Nous devons rapporter quelque chose. On a brûlé notre premier joker. Il faut aller chercher un résultat contre la Corée du Sud qui nous donne la possibilité de jouer un barrage contre la Russie au dernier match."

Q: Marquer en premier sera-t-il déterminant, comme l'assure le sélectionneur sud-coréen ?

R: "Je suis d'accord, mais seulement si nous marquons le premier but. Demain, ce sera un match tactique et la passion et la discipline vont être déterminantes. L'équipe qui néglige l'ordre défensif, le replacement défensif, cette équipe est déjà dehors (...) Je fais confiance à mon équipe, je demande à tous mes joueurs d'assumer leurs responsabilités. On n'a rien à perdre."

Propos recueillis en conférence de presse.

jed/jta

PLUS:hp