NOUVELLES

Le Nigéria élimine la Bosnie-Herzégovine en l'emportant 1-0

21/06/2014 08:05 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

CUIABA, Brésil - Le Nigéria a éliminé la Bosnie-Herzégovine de la Coupe du monde de football, samedi, en l'emportant 1-0 grâce au but de Peter Odemwingie en première demie.

Odemwingie a mené le Nigéria à sa première victoire en Coupe du monde depuis 1998 — une séquence de 10 matchs — en enfilant l'aiguille à la 29e minute après une impressionnante montée de son coéquipier Emmanuel Emenike.

La Bosnie n'a pas su tenir le rythme qu'elle avait imposé en début de match. L'attaquant vedette Edin Dzeko s'est vu refuser un but puisque l'officiel a jugé qu'il était hors-jeu et il a touché le poteau des buts dans les dernières secondes de la rencontre.

La Bosnie n'a toujours pas amassé de points dans le groupe F, elle qui s'est inclinée 2-1 face à l'Argentine en ouverture.

Un verdict nul aurait permis aux Bosniens d'avoir un enjeu lors du dernier match de la phase de groupe, contre l'Iran, mais Dzeko a vu son tir être dévié sur le poteau par le gardien Vincent Enyeama, ce qui a mis fin à leurs espoirs.

«Je n'ai aucune doléance à exprimer, a dit l'entraîneur de la Bosnie, Safet Susic. Ils sont tous déprimés, déçus et silencieux.»

Le Nigéria a besoin d'un point contre l'Argentine, mercredi, pour accéder à la ronde des 16 — une victoire surprise leur permettrait de terminer au premier rang du groupe.

Comme les cinq équipes africaines n'avaient signé qu'une seule victoire en huit rencontres, le continent a pu célébrer un rare triomphe.

«Je crois que tout le monde est heureux dans l'ouest de l'Afrique, c'est bon pour le continent, a affirmé l'entraîneur Stephen Keshi en faisant référence au verdict nul de 2-2 du Ghana contre l'Allemagne. J'ai aimé le caractère des gars et leur esprit de bagarreur.»

Il y avait aussi une motivation supplémentaire pour la troupe de Stephen Keshi, qui voulait remonter le moral des Nigériens au lendemain d'un attentat suicide sur un site de visionnement de la Coupe de monde au nord de leur pays. Au moins 14 personnes ont perdu la vie lors de l'attaque.

Le Nigéria était simplement trop fort et trop expérimenté pour les Bosniens, qui ont eu de la difficulté à gérer la puissance de Emenike dans des conditions étouffantes dans la ville de Cuiaba.

«Ils nous ont surpris avec leur vitesse et leurs mouvements, a déclaré Susic. Ils voulaient probablement plus cette victoire que nous.»

Le rappel de Odemwingie, qui a impressionné en tant que réserviste dans une nulle de 0-0 contre l'Iran, a aussi permis au Nigéria de menacer davantage.

PLUS:pc