NOUVELLES

Chine: un célébre avocat et dissident arrêté pour "subversion" (épouse)

21/06/2014 06:30 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

Un avocat et défenseur des droits a été arrêté sur l'accusation de subversion de l'Etat, a indiqué son épouse samedi sur les réseaux sociaux, allongeant la liste des victimes de la nouvelle vague de répression en Chine.

"Tang Jingling a été arrêté sur l'accusation d''incitation à la subversion du pouvoir de l'État'", écrit sa femme Wang Yanfang sur son compte de microblog Sina Weibo, où elle a également posté une photo de l'avis.

Tang, qui est détenu dans la ville méridionale de Guangzhou, s'est notamment spécialisé dans la défense des victimes d'expropriations et des défenseurs des droits de l'Homme emprisonnés.

Il a été arrêté en mai, sous le motif vague de "trouble à l'ordre établi", tout comme de nombreuses autres personnalités -- intellectuels, journalistes, juristes, dissidents -- que le régime voulait réduire au silence autour de la date sensible du 4 juin, anniversaire de la répression des manifestations pro-démocratie de la place Tiananmen de Pékin en 1989.

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi Jinping fin 2012, on note un net renforcement de la répression de défenseurs des droits de l'Homme en Chine.

Beaucoup sont accusés de "trouble à l'ordre public" ou d'avoir "cherché la bagarre et provoqué des incidents", plutôt que de "subversion de l'Etat", accusation plus grave.

"Passer maintenant d'un crime de droit commun à un crime politique signifie que ça devient plus sérieux", a déclaré Liu Xiaoyuan, au sujet de son confrère Tang, à l'AFP.

Cette année, plusieurs militants du Mouvement des nouveaux citoyens, un réseau informel modéré qui organise de petites manifestations contre la corruption du gouvernement et d'autres causes dans différentes villes, ont été condamnés à de peines de prison d'un an jusqu'à six ans et demi, la plupart pour troubles à l'ordre public.

L'avocat Pu Zhiqiang, un emblématique défenseur des droits de l'Homme de Pékin, qui a également été détenu avant l'anniversaire de Tiananmen, a été arrêté ce mois-ci pour "troubles et obtention illégale de renseignements personnels".

Le militant chinois et lauréat 2010 du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo a été condamné en 2009 à 11 ans de prison pour subversion de l'Etat.

cdh/st/fw/pt

PLUS:hp