NOUVELLES

Bagdad dénonce la poursuite des exportations de pétrole du Kurdistan

21/06/2014 09:19 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

Le ministère irakien du Pétrole a vivement critiqué samedi le choix de la région autonome du Kurdistan de poursuivre ses exportations directes de brut, répétant que le pétrole pompé en territoire irakien appartenait à tout le pays.

Une deuxième cargaison de pétrole pompé au Kurdistan a été exportée en un mois et expédiée en Israël, a affirmé le ministère, en réitérant ses menaces de poursuites judiciaires contre les compagnies destinataires.

"Le ministère du Pétrole condamne fermement le fait que le gouvernement de la région du Kurdistan poursuive les exportations de pétrole irakien (extrait) des champs de la région en violation flagrante des valeurs et principes" du pays, a dénoncé le ministère dans un communiqué.

"Le ministère continue (...) d'engager des poursuites" contre ces cargaisons, a-t-il ajouté.

Le ministère a pris une série de mesures pour dissuader les acheteurs, notamment "des mises en garde adressées aux compagnies et aux marchés pétroliers en lien avec ces cargaisons, qui sont sorties clandestinement" d'Irak, précise le texte.

Le conflit entre le gouvernement fédéral et la région autonome du Kurdistan irakien sur les exportations de pétrole dure depuis des années.

Mais il a pris une nouvelle dimension depuis la vaste offensive lancée début juin par des insurgés sunnites qui ont conquis d'importantes portions de territoires, permettant aux forces kurdes de prendre de facto le contrôle de territoires disputés dans le nord de l'Irak.

ak-psr/wd/sw/fcc

PLUS:hp