NOUVELLES

Ukraine: sept séparatistes sanctionnés par les Etats-Unis

20/06/2014 11:31 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre sept responsables séparatistes en Ukraine, accusés de "menacer la paix, la sécurité et la stabilité" du pays, selon un communiqué du Trésor américain vendredi.

Parmi les leaders séparatistes placés sur la liste noire américaine, figurent le leader séparatiste de Slaviansk (est) Viatcheslav Ponomarev, qui s'est autoproclamé maire de la ville. Il est dénoncé par Washington pour avoir déclaré qu'il "ne ferait pas de prisonnier" au cours de ses prochaines confrontations avec les membres des forces de sécurité ukrainiennes, "affirmant que ses hommes les tueraient tous", selon le communiqué.

La liste compte aussi Igor Strelkov (aussi connu sous le nom d'Igor Guirkine) qui dirige actuellement la milice pro-russe de Slaviansk.

"Les Etats-Unis vont continuer à prendre des mesures afin de tenir responsables ceux qui agissent pour déstabiliser la Crimée et l'est de l'Ukraine", a affirmé le sous-secrétaire du Trésor en charge de la lutte contre le terrorisme David Cohen.

"Ces individus ont tous contribué à affaiblir illégalement la légitimité du gouvernement de Kiev, notamment en s'auto-proclamant indûment dans des positions d'autorité et en fomentant des troubles violents", a ajouté le responsable américain.

Les responsables sanctionnés comptent également le gouverneur autoproclamé de la région de Lougansk (est), Valéri Bolotov, et le chef des insurgés séparatistes de la ville de Donetsk, Denis Pouchiline. Sont en outre sur la liste Andreï Pourguine, qui, selon l'administration américaine, a pris part à l'assaut d'un immeuble administratif de cette ville, Sergueï Meniaylo, qui s'est autoproclamé gouverneur de Sébastopol, en Crimée, et Valéri Kaourov, qui s'est proclamé le "président" de la région de Novorossiisk.

Ces nouvelles mesures américaines portent à 52 le nombre d'individus placés sous un régime de sanctions en Russie et en Ukraine, auxquels s'ajoutent 19 compagnies ou entités, a précisé le Trésor américain.

Aux termes de ces sanctions, les actifs potentiels de ces individus aux Etats-Unis sont gelés et il est interdit à tout Américain ou résident aux Etats-Unis d'avoir des relations commerciales et financières avec eux.

vmt/sl/rap

PLUS:hp