NOUVELLES

Slovénie: l'ex-premier ministre entame une peine de prison pour corruption

20/06/2014 06:30 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

LJUBLJANA, Slovénie - L'ex-premier ministre de la Slovénie Janez Jansa est entré en prison, vendredi, pour entamer une peine de deux ans de réclusion pour avoir accepté des pots-de-vin dans le cadre d'un contrat de vente d'armes avec une compagnie finlandaise.

Quelque 2000 partisans s'étaient réunis à l'extérieur de la prison de Dob, près de Ljublana, la capitale, alors que Jansa y entrait. Certains brandissaient des affiches le comparant au défunt ex-président sud-africain Nelson Mandela.

S'adressant à la foule, Jansa leur a demandé de voter pour son Parti démocratique slovène lors des élections du 13 juillet, affirmant qu'il était nécessaire de «peindre la Slovénie aux couleurs de la liberté et de la justice».

L'ex-premier ministre a accompli deux mandats à la tête du gouvernement à la suite de l'indépendance du pays par rapport à la Yougoslavie, en 1991.

Jansa et deux autres personnes ont été reconnus coupables, l'an dernier, d'avoir accepté des pots-de-vin de près de 3 millions $, alors qu'il était en poste, pour aider la firme finlandaise Patria à décrocher un contrat, en 2006, pour la fabrication de 135 transports de troupes blindées, d'une valeur de 406 millions $ CAN.

L'ex-premier ministre avait déjà été emprisonné au même endroit pendant plusieurs mois, en 1988 et 1989, lorsqu'il a été condamné pour avoir prétendument révélé des secrets militaires. Ce verdict à connotation politique, selon de nombreuses personnes, avait entraîné une série de manifestations.

Cette fois-ci encore, le principal intéressé a nié sa culpabilité.

PLUS:pc