NOUVELLES

Mondial-2014: "le récital" offensif des Bleus applaudi par la presse française

20/06/2014 05:58 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

La presse française a applaudi "le récital" offensif offert par l'équipe de France face à la Suisse au Mondial, à peine atténué par les deux buts encaissés (5-2), qui lui ouvre pratiquement la porte des 8e de finale.

"Des Bleus au presque parfait" a titré L'Equipe sur son site internet après le match, se délectant du régal offensif des hommes de Didier Deschamps, tout en exprimant "un seul regret: les deux buts encaissés en fin de match". Le quotidien sportif attribue donc une "mention (presque) très bien" aux Bleus, qui seront "qualifiés en cas de résultat favorable entre le Honduras et l'Equateur."

"Pas de quoi gâcher le plaisir pris et donné par l'équipe de France", a estimé le Parisien.fr. Le site du quotidien populaire préférait retenir le "récital" offensif des Bleus, dans lequel chacun a apporté sa petite note, avec des buts d'Olivier Giroud, Blaise Matuidi, Mathieu Valbuena, Karim Benzema et Moussa Sissoko.

Le "récital" s'affichait également en une du portail internet du Monde. Le site du quotidien a même osé le parallèle avec le glorieux parcours de 1998. "L'équipe de France attaque ce Mondial-2014 sur les mêmes bases qu'en 1998 (...) où elle s'était, là aussi, qualifiée pour les huitièmes de finale dès le deuxième match de poule, à la faveur de larges victoires sur l'Afrique du Sud (3-0) et l'Arabie Saoudite (4-0), avant de filer vers son premier titre mondial." Un signe annonciateur de lendemains qui chantent?

Arrivés dans la peau d'outsiders après une qualification miraculeuse, les Bleus prennent du galon après leurs deux larges succès, selon So Foot. "S'ils devaient montrer dans quelle cour ils jouaient, les soldats de Didier Deschamps ont donné une réponse claire", analyse le site du magazine spécialisé.

"La Suisse a sombré", a reconnu le quotidien suisse Le Matin sur son site, après avoir exhorté les joueurs de la Nati à "plume(r) ce coq!" dans sa version papier vendredi. "La Suisse ne regarde plus la France les yeux dans les yeux" et vient de subir "l'une des plus cuisantes défaites de son histoire", ajoute le journal.

Pour le site helvète 24 Heures, le "20 juin 2014" est synonyme du "naufrage de Salvador" et souligne que "la Suisse se retrouve en ballottage pour la deuxième place de ce groupe E".

alh/jta

PLUS:hp