NOUVELLES

Mondial-2014 - L'Argentine pour compter jusqu'à cinq

20/06/2014 10:00 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Une victoire sur l'Iran à Belo Horizonte permettrait à l'Argentine, conduite par le quadruple Ballon d'or, de décrocher le cinquième billet pour les huitièmes de finale du Mondial-2014, dont pourrait se rapprocher l'Allemagne qui affronte le Ghana.

Le match Bosnie-Herzégovine - Nigeria à Cuiaba (22h00 GMT) permettra de dégager le dauphin des Argentins dans le groupe F, et probable adversaire de la France en 8e de finale.

A priori, la victoire et la qualification, en compagnie des Pays-Bas, du Chili, de la Colombie et du Costa Rica, semblent couler de source. L'Argentine devrait décrocher sans soucis son billet pour les huitièmes de finale, face aux Iraniens, sans le sou, victimes colatérales de l'isolement qui frappe leur pays.

L'enjeu du match sera ailleurs. D'abord dans la composition de l'équipe que livrera le sélectionneur argentin Alejandro Sabella, dont le plan de jeu défensif appliqué en début de match face à la Bosnie (2-1) a soulevé un début de polémique. Et suscité des critiques du pourtant très réservé Lionel Messi.

"Nous sommes l'Argentine et il faut que nous soyons bons quel que soit l'adversaire", avait tonné "la pulga" devant les caméras du monde entier, dans un message clairement destiné à son sélectionneur.

"Messi a déjà dit plusieurs fois qu'il aimait le système en 4-3-3. Il n'a rien dit de nouveau et il l'a dit respectueusement", a dit Sabella.

Face à la pression de son étoile et du public, Sabella devrait céder et aligner ses "Quatre fantastiques" en attaque: Gonzalo Higuain, remplaçant contre les Bosniens, Lionel Messi, Angel Di Maria et Sergio Agüero.

-Le duel des frères Boateng-

Autre prétendant au titre, l'Allemagne affronte le Ghana à Fortaleza (nord-est) sur l'élan de sa large victoire face au Portugal (4-0). Le système offensif mis en place par le sélectionneur Joachim Löw a notamment permis à Thomas Muller d'inscrire trois buts.

Cette fois, l'enjeu est simple: en cas de succès, la nationalmannschaft se rapprocherait des 8e de finale, en attendant le résultat du match Etats-Unis - Portugal, joué dans la moiteur de Manaus dimanche.

Les Allemands devront quand même se méfier. Ils avaient déjà signé un 4-0 dans leur entrée en lice au Mondial-2010 (contre l'Australie) avant de s'incliner face à la Serbie (1-0)...

"D'un point de vue mental, il faut rester très attentif. On l'a vu en 2008 et 2010 où on avait perdu le deuxième match après avoir emporté le premier. On ne veut pas avoir à nouveau ce genre de problèmes", a d'ailleurs prévenu Löw.

D'autant que le Ghana, battu par les Américains (2-1), abat sa dernière carte. Une défaite pourrait sceller l'élimination des Black Stars.

Ce match aura une saveur particulière pour les frères Boateng, qui comme en 2010, s'affrontent dans un match de Coupe du monde; le défenseur allemand Jérôme et l'offensif ghanéen Kevin-Prince. Et comme en Afrique du Sud, le sanguin "KP" a pimenté ces retrouvailles de déclarations polémiques.

"J'ai perdu en 2010 face à l'Allemagne (1-0), j'ai perdu avec Schalke face au Bayern, maintenant c'est le moment de gagner enfin contre mon frère", a déclaré Kevin-Prince à l'hebdomadaire Sport Bild.

bur-pga/pgr/fbx

PLUS:hp