NOUVELLES

Mondial-2014 - France: Matuidi inarrêtable, Benzema redoutable

20/06/2014 05:15 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Auteurs chacun d'un but, l'intenable travailleur Blaise Matuidi et le redoutable finisseur Karim Benzema ont permis à l'équipe de France de largement battre la Suisse (5-2) dans le choc du groupe E au Mondial, vendredi à Salvador de Bahia.

Lloris: Sur le deuxième but de Xhaka, il ne peut rien. Sur le premier de Dzemaili sur coup franc non plus. Jusqu'alors il s'était sorti sans encombre des tentatives suisses, mais n'a jamais été complètement rassurant, comme sur le but refusé de Seferovic ou la frappe de Inler repoussée tout droit vers Shaqiri en première période.

Debuchy: moins offensif que contre le Honduras, le latéral droit des Bleus a parfois été pris en défaut sur des attaques en première période. Plus solide lors du second acte, malgré un centre qui l'a lobé vers Mehmedi, mais Lloris a bien veillé au grain.

Varane: Très solide, clairvoyant dans ses anticipations. Il a coupé de nombreuses passes en profondeur dangereuses. Sa relance a été impeccable et il s'est même autorisé une talonnade risquée, mais payante. Sa confiance est totale.

Sakho: Très imposant physiquement dans les duels, il a été une arme de dissuasion massive jusqu'à sa sortie sur crampes à la 65e minute. Son remplaçant, Koscielny se fait piéger sur l'ouverture en profondeur vers Xhaqa sur le deuxième but suisse.

Evra: Il est en net progrès physique. Percutant, prompt à intercepter les ballons, vigilant sur son côté gauche, le Mancunien a été excellent. Ce soir c'était "on ne passe pas Evra".

Sissoko: Titularisé à la surprise générale à la place de Paul Pogba, il a d'abord été discret avec quelques erreurs techniques avant de monter en puissance. Il n'a cessé ensuite faire parler son impact physique avant d'inscrire son premier but en équipe de france en fin de match.

Cabaye: Longtemps incertain en raison d'une douleur à l'adducteur droit apparue contre le Honduras, il a parfaitement tenu son rang. Il a été moins actif offensivement et s'est contenté de couvrir sa zone et de bien défendre. Ce qu'il a fait jusqu'à l'excès, en récoltant un avertissement synonyme de suspension pour le match contre l'Equateur.

Matuidi: Il a été partout sur le terrain, en adepte du "box to box" (surface à surface) et a doublé la mise sur une passe de Benzema. Comment se passer de lui?

Valbuena: Nouveau match énorme du "petit" marseillais. Passeur sur l'ouverture du score de Giroud, il a tourné en bourrique les défenseurs suisses par sa justesse technique et ses décalages millimétrées. Récompensé d'un but en fin de première période.

Giroud: Quel match du Gunner ! En clamant haut et fort son désir d'être titulaire, il s'était mis une énorme pression mais il a tenu ses promesses avec un but et une passe décisive. Remplacé par Pogba, qui a offert le quatrième but à Benzema sur une merveilleuse ouverture de l'extérieur du pied.

Benzema: Nouveau match plein du Madrilène, auteur de son troisième but dans cette Coupe du monde où il a rejoint Van Persie, Robben et Muller au classement des buteurs. Il a également eu le mérite de provoquer un penalty qu'il a cependant manqué. Copie quasi-parfaite.

nip-kn/fbx

PLUS:hp