NOUVELLES

Mondial-2014 - 8e de finale: Costa Rica oui, France presque, Angleterre non

20/06/2014 05:07 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Le Costa Rica est le quatrième qualifié pour les huitièmes de finale du Mondial-2014, grâce à son succès sur l'Italie (1-0) vendredi, qui précipite l'élimination de l'Angleterre.

Par ailleurs, la France a accompli un pas décisif dans la course aux huitièmes de finale et à la première place du groupe E, en battant la Suisse (5-2). Mais la victoire de l'Equateur sur le Honduras (2-1) contraint les Français à patienter jusqu'au 25 juin pour officialiser leur qualification.

Le groupe "de la mort" (D) tient toutes ses promesses. Et avant les deux derniers matches, le vainqueur est... le Costa Rica, petit pays d'Amérique centrale de 4,6 millions d'habitants réputé pour ses paysages luxuriants, dont le seul titre de gloire était une participation aux huitièmes de finale en 1990.

Déjà vainqueurs de l'Uruguay (3-1), les Costariciens ont renouvelé l'exploit face à l'Italie, pour rejoindre les Pays-Bas, le Chili et la Colombie parmi les qualifiés pour le tour suivant.

A l'inverse, l'Angleterre est éliminée avant même le dernier match. Dans une curieuse synchronisation, la Fédération anglaise (FA) a officialisé pendant Italie-Costa Rica le maintien du sélectionneur Roy Hodgson à la tête de l'équipe aux Trois Lions jusqu'à l'Euro-2016 en France...

Avant de monter dans l'avion pour Londres, l'Angleterre, qui affrontera le Costa Rica le 24 juin à Belo Horizonte, se contentera d'un rôle d'arbitre.

Le même jour, Italie-Uruguay sera un véritable 16e de finale. Les Italiens seront qualifiés en cas de victoire ou de match nul, mais éliminés en cas de défaite.

- La France en 66 secondes -

Dans le groupe E, la première place est promise à la France, large vainqueur de la Suisse (5-2), quatre ans jour pour jour après "l'affaire de Knysna", où les joueurs avaient refusé de s'entraîner, devant les caméras du monde entier, pour protester contre l'exclusion du groupe de Nicolas Anelka qui avait insulté le sélectionneur Raymond Domenech quelques jours plus tôt.

Les Français ont scellé leur succès en 66 secondes face aux Suisses. Le temps d'inscrire deux buts, par Olivier Giroud (17e) et Blaise Matuidi (18e).

Karim Benzema a certes raté le premier pénalty depuis le début du Mondial (32e), mais les Français ont assuré leur victoire grâce à Valbuena à la conclusion d'un contre (40e).

Après son penalty raté en première période, Benzema a marqué son troisième but depuis le début du Mondial, au cours de cette soirée presque parfaite pour les Français, marquée par la sortie du défenseur Mamadou Sakho, victime d'une élongation, même si Didier Deschamps n'est pas inquiet.

Préféré à Paul Pogba au coup d'envoi, Sissoko a ensuite donné à la soirée des allures de triomphe (73e), alors que les Suisses ont sauvé l'honneur en fin de match par Dzemaili (81e) et Xhaka (87e)

Ce succès devrait permettre aux Français de terminer en tête du groupe E et ainsi d'éviter l'Argentine de Lionel Messi en huitième de finale. Ils devront quand même battre l'Equateur, pour le dernier match de la première phase, le 25 juin à Rio.

Le même jour à Manaus, les Suisses, très décevants, devront eux l'emporter face au Honduras pour assurer leur place en huitièmes de finale.

bur-pga/pgr/sk

PLUS:hp