NOUVELLES

Les ventes au détail ont augmenté de 1,1 pour cent en avril

20/06/2014 08:39 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Les ventes au détail ont augmenté de 1,1 pour cent en avril, s'établissant à 41,6 milliards $, ce qui représente une quatrième hausse mensuelle consécutive, a révélé vendredi Statistique Canada.

L'augmentation a été généralisée, des ventes plus élevées ayant été enregistrées dans 10 des 11 sous-secteurs, lesquels représentent 98 pour cent des ventes du commerce de détail.

Exprimées en volume, les ventes au détail ont augmenté de 0,8 pour cent.

Les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont enregistré la plus forte hausse, leurs ventes ayant augmenté de 2,4 pour cent.

Les ventes des magasins d'alimentation (+0,6 pour cent) ont augmenté pour un cinquième mois consécutif. Les ventes ont aussi augmenté dans les supermarchés et autres épiceries (+0,2 pour cent), les dépanneurs (+1,1 pour cent) et les magasins d'alimentation spécialisés (+0,6 pour cent).

Les ventes des magasins de marchandises diverses ont progressé de 0,9 pour cent. Les ventes des grands magasins (+0,5 pour cent) ont augmenté pour la troisième fois en quatre mois.

Après avoir affiché un recul en mars, les ventes de magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires ont progressé de 1,5 pour cent. Les ventes des magasins de produits de santé et de soins personnels (+0,8 pour cent) ainsi que celles des stations-service (+0,4 pour cent) ont augmenté pour la sixième fois en sept mois.

Les ventes des magasins d'appareils électroniques et ménagers (+1,2 pour cent) ont progressé pour un quatrième mois d'affilée. Le sous-secteur des magasins de détail divers a été le seul à enregistrer un recul en avril, les ventes y ayant légèrement diminué de 0,2 pour cent.

Les ventes au détail ont progressé dans six provinces en avril. La croissance observée en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique représentait la majeure partie de la hausse.

L'augmentation de 1,5 pour cent enregistrée au Québec était principalement attribuable aux ventes plus fortes des concessionnaires d'automobiles neuves et des magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires.

La hausse observée au Nouveau-Brunswick (+1,2 pour cent) n'a pas suffi à compenser la baisse des ventes notée en mars.

PLUS:pc