NOUVELLES

Les Mercedes de Hamilton et Rosberg dominent les premiers essais en Autriche

20/06/2014 11:43 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

SPIELBERG, Autriche - Mercedes a refroidi les ambitions de Red Bull de s'offrir un triomphe sur son circuit en dominant les premiers essais libres en prévision du Grand Prix d'Autriche de Formule 1.

Grâce à la première victoire en carrière de Daniel Ricciardo à Montréal il y a deux semaines, Red Bull a interrompu la séquence de six victoires de Mercedes. Mais le pilote australien et son coéquipier Sebastian Vettel n'ont pas été en mesure de rivaliser avec l'écurie allemande sur le Red Bull Ring.

Lewis Hamilton s'est montré plus rapide que son coéquipier Nico Rosberg lors de la deuxième séance en après-midi. Il a bouclé son tour le plus rapide du circuit de 4,3 kilomètres en une minute 9,542 secondes, devançant son coéquipier Rosberg de 377 millièmes.

Fernando Alonso (Ferrari) s'est classé troisième, à presque une seconde de la tête.

Vettel n'a pu faire mieux que le sixième rang, à plus de 1,4 seconde de Hamilton, tandis que Ricciardo a inscrit le huitième chrono.

Mercedes avait également survolé la première séance en matinée, Rosberg ayant le meilleur sur Hamilton par 140 millièmes.

«Comme toujours, c'est très serré entre nous deux, a commenté Rosberg au sujet de la bataille avec Hamilton pour la position de tête. J'espère surtout que nous aurons encore un avantage sur les autres. C'est le cas aujourd'hui, la pole devrait se jouer entre nous.»

Hamilton a toutefois noté que cela lui importait peu si Rosberg partait devant lui, dimanche.

«La pression me permet de tirer le meilleur de moi-même, a-t-il soutenu. Quand vous êtes devant, vous êtes vulnérable. Une erreur et vous êtes rattrapés. Pour moi, c'est l'inverse.»

Lors de la première session, Ricciardo et Vettel n'avaient pu faire mieux que les 13e et les 15e chronos.

«Nous avions un peu trop de difficultés ce matin, mais je pense que c'était mieux en après-midi, a reconnu Vettel. Nous ne sommes pas là où nous voulons être en terme de vitesse. Mais cela devrait être une autre histoire demain car il fera plus chaud.»

En matinée, Vettel a dû ramener sa voiture au garage après un tête-à-queue spectaculaire dans le dernier virage.

«Ce n'était pas prévu, a expliqué le quadruple champion du monde. Je suis entré trop large et le gazon mouillé était glissant.»

Ricciardo a également été victime d'un tête-à-queue au même endroit peu après, ce qui a amené le patron de l'équipe Christian Horner de lancer en boutade qu'«ils voulaient réchauffer la foule.»

«Nous essayons de trouver la limite et les deux ont roulé sur l'herbe, a précisé Horner, ajoutant que la piste manquait encore d'adhérence pendant la première session. Il y avait aussi un peu de pluie dans l'air. Heureusement tout va bien.»

Rosberg a mis fin à sa première séance après 19 tours en raison d'un problème mineur à son moteur hybride, permettant ainsi à ses ingénieurs de résoudre le problème à temps pour la séance d'après-midi.

Rosberg devance Hamilton au championnat des pilotes, 140 à 118 points, avant la course de dimanche, la première disputée en Autriche depuis 2003.

La plupart des 22 pilotes connaissaient la piste seulement grâce à la simulation informatique. Alonso est seulement l'un des quatre pilotes à avoir déjà couru sur cette piste, en compagnie de Jenson Button (McLaren), Kimi Raïkkönen (Ferrari) et Felipe Massa (Williams).

La piste est l'une des plus courtes du calendrier de la F1 et dispose de lignes droites rapides et seulement neuf virages. Les conditions météorologiques pourraient venir mêler les cartes en course alors que des vents forts lors de la deuxième séance ont causé plusieurs problèmes aux pilotes, surtout dans les troisième et huitième virages.

PLUS:pc