NOUVELLES

Les conservateurs de Terre-Neuve doivent relancer leur course à la direction

20/06/2014 10:25 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

SAINT-JEAN, - Les progressistes-conservateurs de Terre-Neuve-et-Labrador devront élire un nouveau chef le 13 septembre, relançant une course qui s'est brusquement arrêtée cette semaine lorsque l'homme qui devait devenir le prochain premier ministre de la province a annoncé qu'il quittait la politique.

Les conservateurs devaient choisir leur nouveau chef le 5 juillet, et comme Frank Coleman était le seul candidat toujours en lice, il était clair que l'homme d'affaires de 60 ans de Corner Brook allait prendre le poste de premier ministre.

M. Coleman a cependant annoncé son retrait de la vie politique, lundi, citant des raisons familiales.

Le premier ministre par intérim, Tom Marshall, n'a aucune intention de se lancer dans la course à la direction, mais l'ancien ministre John Ottenheimer est devenu le premier à annoncer publiquement sa candidature, sur les ondes de la station VOCM.

Le parti, au pouvoir depuis 2003, a commencé à chercher un nouveau chef en janvier lorsque Kathy Dunderdale, critiquée pour son style de leadership et son manque de popularité dans les sondages, a annoncé qu'elle quittait la politique.

Coleman connaît du succès à la tête du Groupe Coleman, qui inclut des entreprises dans le domaine de l'alimentation, des vêtements et du meuble. Il a été nommé pdg de l'année au Canada atlantique par le magazine Atlantic Business en 2010.

Il est devenu le seul candidat à la direction du Parti progressiste-conservateur en avril, lorsque Bill Barry s'est retiré de la course. Le seul autre candidat, le militaire à la retraite Wayne Bennett, a été expulsé pour avoir enfreint les règles du parti.

PLUS:pc