NOUVELLES

L'ancien Premier ministre slovène commence à purger sa peine

20/06/2014 04:23 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

L'ancien Premier ministre slovène et leader du parti d'opposition conservateur SDS, Janez Jansa, a commencé à purger vendredi sa peine de deux ans de prison pour corruption, à seulement quelques semaines de législatives anticipées.

M. Jansa, 55 ans, a été reconnu coupable de corruption lors de la signature en 2006 -alors qu'il était chef du gouvernement- du plus gros contrat d'armement du pays avec l'entreprise finlandaise Patria.

L'emprisonnement de M. Jansa est le thème principal de la campagne des législatives anticipées qui se tiendront le 13 juillet dans ce pays de l'ex-Yougoslavie et aujourd'hui membre de l'Eurozone.

Il est toujours à la tête du SDS et en cas de victoire rien dans la Constitution slovène n'interdit qu'il devienne Premier ministre, malgré sa condamnation et le fait qu'il soit en prison.

M. Jansa a été accueilli devant la prison, située à une soixantaine de kilomètres de la capitale, par 1.500 à 2.000 partisans, selon la police.

M. Jansa a fait appel de sa condamnation devant la Cour suprême slovène qui pourra suspendre sa détention ou ordonner un nouveau procès.

La Première ministre, Alenka Bratusek, chef de la coalition de centre-gauche arrivée au pouvoir en mars 2013, a démissionné en mai après avoir perdu la direction du parti Slovénie Positive (PS) au profit de Zoran Jankovic, le fondateur du parti et charismatique maire de la capitale Ljubljana.

bk/vog/plh

PLUS:hp