NOUVELLES

Italie: Berlusconi va en appel dans l'affaire de Ruby et des soirées bunga bunga

20/06/2014 04:16 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

MILAN - La contestation judiciaire d'une condamnation de Silvio Berlusconi pour avoir payé afin d'obtenir des relations sexuelles avec une prostituée mineure a débuté vendredi alors que l'ex-premier ministre italien entamait sa septième journée de travail avec des patients atteints d'Alzheimer, dans le cadre d'une peine pour fraude fiscale.

Berlusconi porte en appel la condamnation, la peine de sept ans de prison infligée par la suite et son interdiction à vie d'oeuvrer en politique. Il nie avoir eu des relations sexuelles avec une adolescente marocaine, Karima el-Mahrough, surnommée «Ruby», dans le cadre d'une série de soirées «bunga bunga» à caractère sexuel dans une villa près de Milan.

La procédure d'appel porte principalement sur des points techniques, et devrait nécessiter quatre audiences, avec un possible verdict le 18 juillet.

Berlusconi, âgé de 77 ans, effectue des travaux communautaires à raison de quatre heures par semaine pour purger sa peine pour fraude fiscale. Sa peine de quatre ans a été ramenée à seulement une année en vertu d'une amnistie, qui peut être appliquée aux premières condamnations.

Les verdicts en Italie ne sont considérés finaux que lorsque toutes les procédures d'appel sont épuisées — ce qui signifie habituellement un ultime appel auprès de la Cour de cassation.

PLUS:pc