NOUVELLES

Irak: 34 membres des forces de sécurité tués dans des heurts à la frontière syrienne (responsables)

20/06/2014 08:30 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Des affrontements entre l'armée irakienne et des insurgés ont fait 34 morts parmi les forces de sécurité à Al-Qaïm, localité située à la frontière avec la Syrie, ont annoncé des responsables vendredi.

Les affrontements ont éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi et se sont poursuivis jusqu'en milieu de journée vendredi, selon des officiers de l'armée irakienne et un responsable local.

Les insurgés n'ont pas été identifiés dans l'immédiat, mais le responsable local, Farhan Farhan, a demandé au gouvernement des armes "plus puissantes que les armes que possède l'EIIL", le puissant groupe jihadiste de l'Etat islamique en Irak et au Levant.

Des témoins ont rapporté que des familles d'Al-Qaïm avaient commencé à fuir la ville.

Des rebelles syriens ont pris mardi le contrôle du poste frontière d'Al-Qaïm, situé tout proche de la ville.

Selon des officiers de l'armée irakienne, ils sont fidèles à l'Armée syrienne libre (ASL, rébellion) et au Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, qui contrôlaient déjà le côté syrien de ce point de passage.

Un autre poste-frontière entre l'Irak et la Syrie, celui de Rabia plus au nord, échappe au contrôle de Bagdad depuis le début de l'offensive des insurgés le 9 juin.

Des insurgés sunnites, menés par l'EIIL mais également issus d'autres formations, ont lancé une vaste offensive dans le pays et conquis en quelques jours de larges pans de quatre provinces irakiennes.

str-sf/wd/psr/emb/sw

PLUS:hp