BIEN-ÊTRE

Comment les personnalités les plus occupées du Québec réussissent-elles à décrocher?

20/06/2014 01:09 EDT | Actualisé 20/06/2014 01:31 EDT
Agence QMI

Il n’y a pas que les politiciens qui ont à composer avec un « agenda de ministre ».

Dans une société où l’on valorise le travail et la performance plus que tout (contrairement au mode de vie moins effréné de nos cousins français), lire le dernier polar figurant sur la liste du New York Times, s’entraîner, connaître le nouveau resto incontournable à essayer, se mettre à jour dans ses courriels personnels, aménager notre terrasse, prendre rendez-vous chez le dentiste, souligner l’anniversaire de l’aîné, s’assurer que Fido ait eu son ratio de marches quotidiennes, trouver la toile idéale pour notre nouveau bureau à la maison et aller manger chez le nouveau copain de la belle-sœur peuvent s’avérer un défi de taille. Et lorsque cet être humain est une personnalité publique ou jouit d’un succès sans équivoque dans son domaine, les sollicitations fusent de toute part.

Ainsi, comment ces gens de carrière parviennent-ils à trouver le temps de décrocher? Tout d’abord, est-ce utopique d’y croire?

Comment les personnalités les plus occupées du Québec réussissent-t-elles à décrocher?

En ce qui concerne Patrick Lagacé, journaliste et animateur télé, la réponse est oui :

«Trouver du temps » : je n'en trouve pas. Je ne tenterai pas de vous faire accroire que j'arrive à décrocher régulièrement. Pour moi, lire mon fil Twitter, c'est de la job: ça peut commencer à faire tourner les méninges et me donner des idées d'angles, de chroniques, etc. Donc, grosso modo, quand je veux décrocher, je tente de ne pas toucher à mon téléphone intelligent. Et, même si je n'y arrive pas toujours, je tente de ne jamais travailler la fin de semaine ». Et les loisirs, dans tout ça? « Bien sûr que je coupe dans des moments de détente, de loisir, etc. J'essaie de prendre de longues vacances, même si je sais que dans l'absolu, ce n'est pas la solution ».

Et quand est-il pour la superstar des relations publiques, Marie-Annick Boisvert, omniprésente sur le circuit social et évènementiel?

«Je n’ai pas d’enfant donc j’ai plus de liberté sur mon horaire. Je peux tirer la « plogue » entièrement, en général le weekend. Je prends du temps pour moi : manucure, je vais me faire masser, je lis les journaux et magazines».

Relaxer, c’est aussi apprendre à dire non. Elle explique : « Oprah (Winfrey) racontait dernièrement que si elle ne peut assister à une soirée, elle demande à l’hôte ce qu’elle peut faire pour lui, comment l’aider. En partageant l’évènement sur sa page Facebook, par exemple. Ainsi, ça déculpabilise».

Certains hauts dirigeants d’entreprise préfèrent les sports extrêmes ou participer à des Ironmans. L’ancien chef de la direction de Rio Tinto Alcan, Dick Evans, est féru de photographie et a même publié des livres à ce sujet. Paul Tellier, ancien président de Bombardier et du Canadien National (CN), préconise le vélo afin d’abaisser son niveau de stress et de garder la forme. Gilbert Rozon, Fondateur de Juste Pour Rire et ex-avocat, me confie s’adonner au canot. Comme quoi la nature serait décidément bienfaisante…

Même son de cloche chez David McMillan, chef, auteur et co-propriétaire de l’illustre Joe Beef. Celui pour qui il n’était pas rare de bosser quatre-vingt-dix heures par semaine, mène depuis peu une vie moins effrénée. « Maintenant je travaille environ trente heures par semaine. Je vais souvent à mon chalet; là-bas je prends le temps de lire, de couper du bois, d’aller à la pêche. Je viens justement d’entamer l’écriture d’un nouveau livre avec Fred (Morin) alors j’en profite pour écrire, penser ».

Danny St-Pierre, lui, est aussi omniprésent au petit écran qu’à la radio. Je l’ai rejoint directement de Barcelone. « Ma vie en congé est une succession de trucs simples : passer du temps avec mes proches, bien manger. Un nouveau détail par contre; je fais une tonne de sport! Courir, gym, vélo, ça me garde en forme et sain d'esprit. Les voyages sont dans mes plans cet été, je reviens d'une tournée à Lyon, Beaune et Barcelone pour une tournée gastronomique. Très inspirant de voir d'autres rituels qui peuvent s'appliquer à notre quotidien. Le secret, c'est de tenir un agenda serré et le respecter, je suis à Sherbrooke le dimanche lundi et mardi: je book le reste de mes activités les jours suivants ».

Patricia Paquin, animatrice de « Moi & Compagnie », fait la belle part au yoga bikram sur une base bihebdomadaire.

Mitsou, véritable superwoman menant de front plusieurs carrières, recherche le même type d’équilibre: « Je fais des salutations au soleil cinq minutes pour me réveiller le matin et cinq minutes de respirations en cohérence cardiaque. C'est la base de ma discipline, c’est ce qui m'aide à rester groundée ».

Pour l’animateur et producteur Éric Salvail, le seul moyen de véritablement décompresser est de s’éloigner des centres urbains. Il explique : «Quand je veux vraiment décrocher, une façon qui fonctionne à tout coup, c'est de m'évader dans le bois, à ma maison de campagne. Situé au bord d'un lac écologique, sans embarcation à moteur, mon chalet est un refuge hyper important pour moi. Que ce soit pour lire sur le quai ou recevoir des amis autour d'une bonne bouteille de vin, ce sont tous des moments où je décroche réellement. L'hiver, j'opte pour le cocooning, feu de foyer, raquettes, etc. ».

Herby Moreau, lui, a une technique simple mais efficace: « Pour relaxer, je fais des soupers entre amis à la maison. J'évite les aéroports, les décalages horaires, je ne parle pas de job ».

La redoutable Lionne et formidable femme d’affaires Daniele Henkel préfère passer du temps de qualité en famille et s’adonne à la méditation.

Même son de cloche pour Alexandre Boulerice, député de Rosemont La Petite-Patrie, qui mise sur le clan familial. «Mon secret? Une conjointe efficace et hyperactive, des parents impliqués et prendre du temps pour jouer avec les enfants ».

L’ex-candidate à la mairie de Montréal, Mélanie Joly, résume avec justesse ce défi quotidien: «S'écouter, prendre soin de soi et de ceux que l'on aime. L'équilibre est fondamental à notre bien-être et surtout, à notre jugement lorsqu'il est le temps de prendre des décisions importantes ».

La leçon à retenir? Qu’il n’y a pas de solution miracle.

Que tout simplement, il faut le prendre, ce temps pour soi. Après tout, si eux y parviennent…

INOLTRE SU HUFFPOST

Qu'aimez-vous faire pour décrocher et rester zen?