NOUVELLES

Chad johnson promet de devenir le «meilleur Chad» pour les Alouettes

20/06/2014 11:42 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Sans chercher d'excuses, Chad Johnson a admis qu'il avait été déçu par son premier match devant ses nouveaux partisans.

«Je me sentais bien, mais nerveux: j'avais des papillons. J'ai trouvé que mon jeu n'était pas à point et j'estime avoir beaucoup de travail à faire. Mais de façon générale, je me suis bien senti. C'était bien de se retrouver de nouveau sur un terrain. Je me suis amusé, mais je suis loin du niveau auquel je veux être.»

Utilisé en première demie seulement, Johnson n'a capté qu'une passe sur les cinq dirigées vers lui. À sa défense, les quatre passes incomplètes en sa direction ont toutes été imprécises.

On s'était pourtant assuré de lui faire passer ses papillons chez les Alouettes: le tout premier jeu à l'attaque du coordonnateur Ryan Dinwiddie a été dirigé vers lui, une passe de 13 verges. Mais après, plus rien.

«À chaque jour, on peut s'améliorer. En continuant de s'entraîner, on va devenir meilleur, a dit Johnson au sujet de l'attaque des Alouettes. Je ne peux pas parler pour toute l'attaque, mais pour ma part, je ne peux que continuer de m'améliorer et devenir le meilleur Chad que je puisse être pour les Alouettes.»

Le quart Troy Smith (11 en 22, 141 verges) ne s'est pas défilé non plus après cette performance en-deçà des attentes.

«Mon absence au camp (en raison d'une blessure) a un peu paru. Ça aurait été préférable d'avoir un peu plus de répétitions avec mes receveurs. Les choses n'iront pas toujours aussi bien que vous ne le souhaiteriez et il faut que j'apprenne à garder mon sang-froid. Nous avons beaucoup de personnalités fortes sur le terrain et il faut éparpiller le ballon en conséquence.

«On sait qu'on ne sera pas à notre mieux en matchs préparatoires, que nous aurons des choses à travailler, a-t-il lancé. Mais en même temps, nous n'avons pas commis de revirements (autres que les troisièmes essais ratés en deuxième demie), alors c'est positif. Je suis très heureux de l'occasion qui m'est donné de diriger cette attaque et nous allons être meilleurs.»

Tanner Marsh et Alex Brink n'ont rien fait pour donner confiance à l'entraîneur Higgins: 7 en 14 pour 83 verges pour le premier et 4 en 7 pour 23 verges pour le second.

Coupures à venir

L'état-major des Alouettes devra maintenant se réunir et décider qui demeurera avec la formation pour le début de la saison et il sera confronté à des décisions déchirantes.

On peut penser que les botteurs Delbert Alvarado et Sean Whyte étaient en audition pour le poste. Utilisé en première demie, Alvarado a réussi deux placements (33 et 27 verges) et conservé une moyenne de 39 verges sur les bottés de dégagement et de 57,3 sur les bottés d'envoi, en plus de réussir un simple de 55 verges. Whyte a quant à lui réussi un placement de 19 verges, un botté d'envoi de 60 verges et a maintenu une moyenne de 40,8 verges sur quatre dégagements. Match nul.

Au niveau des retours de bottés par contre, où Larry Taylor et Tyron Carrier se livrent bataille, Taylor a eu le dessus: 75 verges sur deux retours de bottés d'envoi et 17 verges sur des retours de dégagements, contre 24 et 10 pour Carrier.

Sur la ligne à l'attaque, Higgins a aussi essayé plusieurs combinaisons, envoyant notamment Kristian Matte au centre et Elliott Mealer comme garde et bloqueur droit. Il faudra voir si les coupures viendront de ce côté.

****

Étant donné le nombre élevé de joueurs toujours dans l'entourage de l'équipe, les Alouettes en ont rayé plusieurs avant la rencontre. Ainsi, les demis offensifs Brandon Whitaker et Tyrell Sutton (blessé), le maraudeur Kyries Hebert, l'ailier défensif Ameet Pall, le secondeur Jonathan Beaulieu-Richard, le plaqueur Jeffrey Finley et le receveur Mardy Gilyard ont été laissés de côté par Tom Higgins.

Du côté du Rouge et Noir, l'entraîneur-chef Rick Campbell a rayé le receveur Tim Maypray, le botteur Paulo Henriques ainsi que le garde Joe Eppele de sa formation.

PLUS:pc