NOUVELLES

USA: les républicains de la Chambre élisent un nouveau chef de la majorité

19/06/2014 10:01 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Les parlementaires républicains de la Chambre des représentants américaine élisent jeudi leur nouveau chef, un scrutin qui devrait une nouvelle fois révéler les divisions internes entre républicains traditionnels et la faction ultra-conservatrice du Tea Party.

L'élection interne a été déclenchée par la défaite surprise, la semaine dernière, du chef de la majorité actuelle, Eric Cantor, face à un candidat du Tea Party lors d'une primaire. Sonné par le message de rejet des électeurs de sa circonscription, Eric Cantor a annoncé sa démission de son poste. Il quittera le Congrès en janvier 2015.

Le groupe des 233 républicains se réunit à 18H00 GMT dans un bâtiment annexe du Capitole, à huis clos, pour procéder au vote. Deux élus sont candidats: le numéro trois actuel de la Chambre et membre de l'équipe de direction, le Californien Kevin McCarthy, 49 ans, élu en 2006; et un parlementaire ultra-conservateur de l'Idaho, Raul Labrador, 46 ans, élu en 2010 dans la vague du Tea Party.

Le poste de chef de la majorité est stratégique: il contrôle l'ordre du jour et est le deuxième homme le plus puissant de la Chambre, après le président John Boehner.

La Chambre, dominée par les républicains, et le Sénat, à majorité démocrate, peinent à travailler ensemble depuis que les démocrates ont perdu la Chambre aux élections de 2010. Chaque chambre vote des propositions de loi qui sont ensuite mises dans un tiroir par l'autre, à de rares exceptions près (budget, agriculture).

Kevin McCarthy est considéré comme le favori et représente la continuité. Il occupe aujourd'hui le poste de "whip", l'homme chargé de rassembler les troupes et de faire en sorte que chaque texte mis aux voix obtiendra suffisamment de votes. Un personnage incarné par Kevin Spacey dans la série "House of Cards".

Le score de Raul Labrador permettra de jauger le poids du Tea Party au sein du groupe républicain, qui s'était déchiré à l'automne 2013 lors de la bataille du plafond de la dette. Plusieurs mois plus tard, la guerre entre "establishment" et Tea Party continue de faire rage dans tout le pays, à l'aune des primaires organisées dans chaque circonscription.

Si Kevin McCarthy est promu chef de la majorité, trois républicains concourront à sa succession au poste de "whip": Peter Roskam, proche de l'establishment; Steve Scalise, représentant des ultra-conservateurs; et Marlin Stutzman.

Ce second scrutin devrait être serré, selon les pronostiqueurs.

ico/sam

PLUS:hp