NOUVELLES

Un avion d'Air Canada a dû rebrousser chemin après quatre heures de vol

19/06/2014 11:00 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

TORONTO - Un avion d'Air Canada avec 189 passagers en route pour le Brésil a été forcé de rebrousser chemin à Toronto, jeudi, après quatre heures de vol, pour des questions de sécurité.

Les autorités en disaient peu, jeudi, sur la brèche de sécurité survenue à l'aéroport international Pearson de Toronto, parlant d'un homme qui est monté mercredi soir sur le vol AC 090 sans se soumettre aux contrôles de sécurité.

L'avion a finalement redécollé jeudi matin de l'aéroport Pearson.

L'appareil à destination de Sao Paulo, au Brésil, avait décollé mercredi vers 23 h 30 comme prévu. Les responsables ignoraient à ce moment qu'un homme avait embarqué sans se soumettre aux contrôles de sécurité.

Après plusieurs heures de vol, Air Canada a été informée de la situation par Transports Canada, qui a ordonné le retour de l'appareil en sol canadien, a indiqué jeudi un porte-parole de la compagnie aérienne, Peter Fitzpatrick.

Lorsque l'avion s'est posé à l'aéroport Pearson, vers 6 h 30 jeudi matin, il a rapidement été encerclé par les policiers et les agents de sécurité.

Une entraîneure de basketball qui se trouvait à bord, Chantal Vallée, indiquait sur Twitter que les policiers étaient entrés dans l'avion et avaient appréhendé un homme.

Les autorités aéroportuaires avaient indiqué tard mercredi que tous les vols internationaux en départ de Toronto au terminal 1 étaient suspendus pendant que la police recherchait un homme ne s'étant pas soumis aux contrôles de sécurité.

Il semble que le vol AC 090 d'Air Canada venait de décoller lorsque la directive a été donnée de clouer les appareils au sol.

La police régionale de Peel, qui patrouille le secteur de l'aéroport, a indiqué jeudi avoir été appelée pour une «faille de sécurité» afin de tenter de retracer l'homme qui avait déclenché l'alerte en marchant dans un secteur supposément sécurisé de l'aéroport sans avoir traversé les postes de contrôle requis.

En utilisant les images de caméra de surveillance, la police a été en mesure de déterminer que l'homme avait pris place à bord du vol d'Air Canada en partance pour le Brésil.

Des agents l'ont questionné à bord lors du retour vers Toronto.

«Nous avons déterminé qu'il n'y avait pas d'intention criminelle, et c'est à peu près tout», a dit le constable George Tudos. «À ce moment, il a pu remonter à bord.»

La police n'a pas voulu dévoiler d'information sur cette personne et a référé les questions concernant la faille de sécurité à l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto et à Transports Canada, qui a à son tour refusé de discuter des événements pour des raisons de sécurité.

L'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto a indiqué qu'elle mènerait une enquête interne sur l'incident.

PLUS:pc