NOUVELLES

Pepper, robot personnel conçu avec Aldebaran, invité-vedette de l'AG de SoftBank

19/06/2014 11:28 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Le PDG du groupe japonais de télécommunications SoftBank a présenté vendredi à l'assemblée générale de ses actionnaires le bilan annuel de sa société et sa vision de l'avenir en présence de son nouveau fidèle compagnon, le robot Pepper développé avec la société française Aldebaran, filiale de SoftBank.

Masayoshi Son et Pepper se sont entretenus plusieurs minutes pour distraire l'assistance de près de 4.000 personnes avant que le premier ne fasse l'éloge du second, un petit personnage blanc de 120 centimètres, avec un écran en guise de ventre et "monté sur roulettes parce que cela consomme moins d'énergie que des jambes". Il peut ainsi tenir compagnie aux humains 10 à 12 heures d'affilée, selon M. Son.

"Nous voulons offrir un robot qui ait une âme, comprenne les sentiments de son interlocuteur", a insisté le patron qui considère que l'arrivée des robots dans l'environnement humain sera une énième révolution comparable à celle que fut l'ordinateur personnel.

Pepper, qui s'appuie sur l'intelligence artificielle déportée en réseau, sait notamment déjà comprendre quand quelqu'un est content, triste ou en colère. De plus, plusieurs Pepper peuvent mutuellement se transmettre ce que chacun a appris.

"Pepper croît en apprenant, sait lire l'ambiance qui l'entoure", a souligné M. Son, ajoutant que "les enfants de demain sauront dès la naissance communiquer avec des robots".

"Le but de SoftBank est de rendre les gens heureux grâce à la révolution de l'information", a insisté le gourou nippon du secteur.

Le groupe, qui a créé une filiale d'énergie pour construire et exploiter des parcs solaires et éoliens au Japon, souhaite aussi devenir revendeur d'électricité pour les entreprises et particuliers grâce à la libéralisation en cours du secteur.

"Nous voulons relever le défi. Je pense qu'il serait bien de pouvoir proposer aux particuliers une offre combinant les services de télécommunications mobiles et la fourniture d'électricité issue des énergies renouvelables", a déclaré M. Son.

SoftBank va dans un premier temps vendre du courant aux entreprises de l'est du Japon dès le mois prochain, a confié M. Son. La libéralisation ne sera en revanche effective qu'en 2016 pour la clientèle individuelle.

En attendant, des actionnaires de SoftBank se sont félicités, et M. Son avec, des résultats record de l'entreprise dont le patron se dit en outre désireux de faire mieux que de simplement battre à plates coutures ses concurrents locaux.

A cette fin, il a mis la main l'an passé sur le 3e groupe américain de télécommunications mobiles, Sprint, et vise aussi le 4e, T-Mobile US.

"Le rachat de Sprint est un premier pas de SoftBank aux Etats-Unis, je pense qu'il y en aura un deuxième puis un troisième et je souhaite de tout coeur que ce soit une réussite", a à ce propos déclaré un des administrateurs de SoftBank, Tadashi Yanai, qui est avant tout le PDG et fondateur de la marque de vêtements Uniqlo.

A un actionnaire qui demandait si Pepper ne pouvait pas aussi devenir vendeur d'Uniqlo, MM. Son et Yanai ont promis d'y songer, sachant que le premier emploi de Pepper est d'accueillir les clients de boutiques de SoftBank. Pepper sera proposé aux particuliers en février prochain pour environ 200.000 yens (1.400 euros) et certains actionnaires se sont montrés vendredi impatients de l'acheter.

Pepper a été développé pour SoftBank par Aldebaran Robotics, une petite firme française qui avait déjà conçu le très remarqué robot Nao et dont SoftBank a acquis environ 80% en 2012, ce qui lui garantit un important soutien technique, financier et commercial.

kap/ggy/jh

SOFTBANK

SPRINT

FAST RETAILING

PLUS:hp