NOUVELLES

Moins de places dans les résidences pour personnes âgées du Québec, selon la SCHL

19/06/2014 02:22 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

QUÉBEC - La demande pour des places standards dans les résidences pour personnes âgées continue d'augmenter au Québec, ce qui contribue à faire reculer le taux d'inoccupation, indiquent des données dévoilées jeudi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

Ce taux a fléchi de 1,2 point de pourcentage de 2013 à 2014 pour se chiffrer à 7,5 pour cent à la grandeur de la province.

Les reculs les plus marqués ont été observés dans les régions de Saguenay (-4,7 points) et Gatineau (-2,8 points), où l'on dénombre respectivement 30 et 24 résidences pour personnes âgées.

Quant aux autres régions ont enregistré des reculs variant entre 0,4 point de pourcentage et 1,4 point, souligne la SCHL.

La région de Québec a encore une fois enregistré le taux d'inoccupation le plus faible, à 5,7 pour cent, alors que Trois-Rivières présente le taux le plus élevé, à 13,6 pour cent.

Par ailleurs, le loyer moyen d'une place dans une résidence pour personnes âgées se situait à 1557 $ au Québec, en légère hausse par rapport à 1520 $ l'an dernier.

À l'échelle nationale, le taux d'inoccupation est passé de 10,3 à 9,7 pour cent de 2013 à 2014, selon la SCHL, qui souligne que le nombre total de places dans les résidences pour personnes âgées s'est accru, «mais pas autant que le nombre de résidants».

Dans la région de l'Atlantique, ce taux a légèrement fléchi de 0,2 point de pourcentage pour s'établir à 11 pour cent.

Les loyers moyens des places dans les résidences pour personnes âgées étaient supérieurs à la moyenne nationale à l'Île-du-Prince-Édouard (2785 $) et en Nouvelle-Écosse (2557 $), alors qu'ils étaient inférieurs à Terre-Neuve-et-Labrador (2130 $) et au Nouveau-Brunswick (2337 $).

PLUS:pc