NOUVELLES

Manifestation et critiques de l'Autriche contre une réunion d'Erdogan à Vienne

19/06/2014 12:53 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Des milliers de manifestants représentant l'opposition au Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ont défilé jeudi contre sa présence à Vienne pour une réunion vivement critiquée par le gouvernement autrichien.

Les manifestants, qui étaient 6.000 selon la police et 10.000 selon les organisateurs, étaient entourés d'un important dispositif policier.

Leur parcours ne conduisait pas jusqu'à la halle où M. Erdogan s'est exprimé devant 7.000 Turcs d'Autriche, tandis que 6.000 autres personnes, qui n'avaient pu prendre place à l'intérieur, suivaient l'événement sur un écran géant installé sur le parvis.

Le dirigeant turc, largement pressenti pour être le candidat de son parti conservateur à l'élection présidentielle des 10 et 24 août, a consacré la plus grande partie de son discours à promouvoir les succès de sa politique économique, selon ses propos rapportés par l'agence de presse autrichienne APA.

Les images de la réunion "montrent très clairement que le Premier ministre turc a apporté en Autriche la campagne électorale (turque) et a aussi, de cette manière, causé du désordre", a réagi Sebastian Kurz, le chef de la diplomatie autrichienne.

"Nous refusons cela, et la seule chose que je puisse dire, c'est que le respect pour le pays, cela ressemble à autre chose", a-t-il ajouté devant des journalistes.

Comme il l'avait fait en mai à Cologne (ouest de l'Allemagne), M. Erdogan a invité la communauté turque à s'intégrer à son pays d'accueil et à apprendre sa langue, mais à ne pas s'y assimiler.

Il y a quelques jours, Sebastian Kurz, également chargé de l'Intégration, avait demandé dans une interview que M. Erdogan "n'introduise pas de divisions dans la société autrichienne".

cs/gg

PLUS:hp