NOUVELLES

L'UE privilégie les réfugiés syriens parmi les demandeurs d'asile

19/06/2014 09:16 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Les réfugiés syriens ont représenté un quart des demandeurs d'asile ayant obtenu satisfaction dans les 28 pays de l'Union européenne en 2013, loin devant les Afghans ou les Africains, selon Eurostat.

Sur les quelque 50.000 Syriens ayant fui leur pays pour l'UE l'an dernier, 35.800 ont obtenu un statut de protection, a indiqué jeudi le bureau européen des statistiques.

Les Syriens ont ainsi représenté 26% des 135.700 demandeurs d'asile auxquels l'UE a accordé la protection, alors que le conflit syrien a déclenché la pire crise de réfugiés depuis le génocide au Rwanda, avec près de trois millions de personnes ayant fuit la Syrie.

Le nombre de Syriens accueillis dans l'UE a quasiment doublé par rapport à 2012 et plus de 60% d'entre eux ont été accueillis par deux Etats membres: la Suède (12.000) et l'Allemagne (9.600).

L'Allemagne a annoncé la semaine dernière qu'elle allait accueillir deux fois plus de réfugiés syriens que prévu jusqu'alors, en portant le contingent à 20.000.

Au total, l'UE n'a accepté que 29,4% des requêtes déposées par 435.000 demandeurs d'asile en 2013. Sur près de 100.000 demandes, la France en a accepté 16.000 en 2013.

Parmi les 135.700 bénéficiaires, 64.500 se sont vus octroyer le statut de réfugiés, 50.900 la protection subsidiaire et 20.400 une autorisation de séjour pour des raisons humanitaires, selon Eurostat.

Avec 26.395 décisions positives, la Suède s'est montrée le pays le plus accueillant, devant l'Allemagne (26.080), la France (16.155), l'Italie (14.465) et le Royaume-Uni (13.400). Ces cinq pays accueillent ensemble plus de 70% des demandeurs d'asile ayant obtenu une protection.

Le taux de reconnaissance, c'est à dire la part de décisions positives dans le nombre total de décisions, a été plus élevé dans certains pays soumis à de fortes pressions migratoires, comme la Bulgarie, Malte, la Roumanie et l'Italie, où il est supérieur à 60%.

Plus des trois-quart des 12.000 réfugiés afghans ont été accueillis en Allemagne, en Autriche, en Suède, en Italie et en Belgique.

Les Somaliens, principaux réfugiés venus d'Afrique, ont surtout obtenu l'asile aux Pays-Bas, en Suède et en Italie.

jri/csg/fw

PLUS:hp