NOUVELLES

Les fromages ne bloqueront pas l'accord de libre-échange avec l'Europe, dit Couillard

19/06/2014 06:34 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT
DR

Philippe Couillard a laissé entendre que l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne (UE) ira de l'avant dans l'absence de compensation pour les producteurs de fromages.

« Nous ne mettrons pas en péril l'accord de libre-échange sur un enjeu spécifique », a-t-il affirmé jeudi à Québec, où le premier ministre accueillait une délégation d'ambassadeurs européens.

M. Couillard a souligné que les fromagers québécois auront accès à « l'immense marché » européen grâce à cet accord.

L'ambassadrice de l'UE au Canada, Marie-Anne Coninsx, a abondé dans le même sens. « Comme les fromages du Québec sont bons et artisanaux, il y aura un marché pour eux en Europe », a-t-elle dit.

Rappelons qu'en vertu de cet accord, le Canada a consenti que soit doublé le quota sur les fromages de l'UE exportés vers le Canada en échange d'un accès accru au marché européen pour les producteurs canadiens de boeuf et de porc. Ceci fait craindre aux producteurs canadiens une baisse de leurs ventes.

Au moment de la signature de l'accord, le gouvernement de Pauline Marois avait exigé une compensation pour les producteurs de fromage québécois avant de donner son feu vert à l'accord.

À la demande de Québec, le gouvernement fédéral s'était engagé à dédommager les producteurs. Selon Québec, les négociations avancent bien.

En mars dernier pourtant, l'industrie fromagère canadienne avait dénoncé la lenteur d'Ottawa à négocier une indemnisation.

Des producteurs laitiers inquiets

Pour les producteurs de lait du Québec, il est « illusoire » de penser que les fromagers québécois pourront compenser leurs pertes par un accès au marché européen.

« L'Europe est le plus grand producteur et le plus grand exportateur mondial de fromages et son secteur laitier est lourdement subventionné alors que nous ne recevons aucune subvention. Nous ne pourrons jamais concurrencer le trésor européen », a répliqué le président des Producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre, dans un communiqué.

Inquiet, M. Letendre demande à Québec de s'assurer que les fromagers seront indemnisés, tel que promis par le gouvernement fédéral.

INOLTRE SU HUFFPOST

Accord de libre-échange Canada-UE: les points importants