NOUVELLES

Le TSX grimpe légèrement, malgré l'étonnant profit dévoilé par BlackBerry

19/06/2014 05:39 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé sans grand changement jeudi, les opérateurs continuant à digérer les plus récentes annonces politiques faites par la Réserve fédérale des États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX s'est adjugé 2,97 points pour terminer la séance avec 15 112,22 points. Il avait clôturé mercredi à un sommet record, six ans jour pour jour après avoir établi son précédent record de clôture, en juin 2008, juste avant que la Grande Récession ne fasse culbuter les marchés boursiers.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,23 cent US à 92,40 cents US.

Aux États-Unis, Wall Street a mis fin aux échanges sur une note mitigée au lendemain de la dernière réunion de la Fed, qui ne s'est pas montrée très inquiète de l'inflation et n'a pas donné d'indice quant au moment où elle pourrait choisir de commencer à hausser ses taux d'intérêt.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 14,84 points à 16 921,46 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 2,50 points à 1959,48 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 3,51 points à 4359,33 points.

Le fabricant de téléphones intelligents BlackBerry (TSX:BB) a dévoilé jeudi un bénéfice surprise de 23 millions $ US pour son plus récent trimestre, ce qui a surpassé les attentes des analystes et laisse croire que les efforts entrepris pour redresser la compagnie font leur bout de chemin. L'action de BlackBerry a grimpé de 84 cents, soit plus de neuf pour cent, à 9,84 $ à Toronto.

Entre-temps, le marché des matières premières affichait des gains avec l'accroissement de l'instabilité en Irak et en Ukraine. Le cours de l'or a bondi de 41,40 $ US à 1314,10 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

À Toronto, le secteur des matériaux, qui regroupe notamment les titres des sociétés aurifères, a progressé de 2,89 pour cent — le gain le plus important du parquet.

Le secteur des métaux et minerais a pour sa part avancé de 1,08 pour cent, pendant que le prix du cuivre prenait 2 cents US à 3,08 $ US la livre à New York.

Le cours du pétrole brut a gagné 46 cents US à 106,05 $ US le baril à New York, ce qui n'a pas empêché le secteur torontois de l'énergie de retraiter de 0,24 pour cent.

PLUS:pc