DIVERTISSEMENT

Le monticule de Vendôme, un projet de David Gissen au Centre Canadien d'Architecture (CCA)

19/06/2014 05:35 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:59 EDT
Collections CCA

«Le monticule de Vendôme, un projet de David Gissen» au Centre Canadien d’Architecture (CCA) est une exposition rappelant un monticule de terre mis en place au pied de la colonne de Napoléon sur la Place Vendôme pour qu’elle y soit abattue.

En 1809, Napoléon 1er commanda une colonne pour commémorer sa victoire à Austerlitz. Inspirée de la colonne Trajane, elle est couverte de bas-reliefs réalisés avec le bronze fondu des canons pris à l’ennemi et surmontée d’une statue de Napoléon 1er. Elle fut rénovée en 1863 par Napoléon III, mais, le 16 mai 1871, les partisans de la Commune de Paris, les communards, l’ont jeté à terre parce qu’elle symbolisait la barbarie et l’impérialisme. Les morceaux des bas-reliefs en bronze furent conservés et, quand la colonne fut reconstruite en 1874, ils y ont été replacés, tout comme une copie de la statue de Napoléon, perchée au sommet du monument de 43,5 mètres.

L’historien en architecture, David Gissen, est le commissaire de cette exposition du CCA qui rappelle ce moment de l’histoire française où la colonne de la Place Vendôme fut condamnée à être détruite par le Comité central de la Commune de Paris. Ensuite, un énorme monticule de terre et de débris a été construit pour protéger les structures environnantes de l’impact de la chute du monument.

En rappelant ce moment historique, David Gissen aimerait construire un autre monticule exactement au même endroit que l’original, à savoir, devant la colonne. À ce jour, son plan n’est qu’une idée, mais il en discute avec les instances de Paris, tout en cherchant du financement.

Cette nouvelle œuvre serait symbolique, rappelant la structure originale perdue et suggérant différentes façons d’envisager les paysages et les ouvrages commémoratifs qui symbolisent la mémoire des pouvoirs sociopolitiques. Elle évoquerait l’histoire du lieu et celle de la transformation du monument.

Acclamée par les pro-communards au moment de sa chute, la colonne est devenue un symbole anti-communard lorsqu’elle fut reconstruite, quelques années plus tard.

En complément du monticule, des photographies et des gravures de la collection du CCA sur cette époque de la Commune montrent la célèbre Place Vendôme avant et après la destruction de la majestueuse colonne.

L'exposition se déroule du 19 juin au 14 septembre 2014. Pour plus de renseignements : http://www.cca.qc.ca/fr

INOLTRE SU HUFFPOST

Exposition «La grotte de Lascaux»