NOUVELLES

Le Japonais qui avait vandalisé le Journal d'Anne Frank jugé mentalement irresponsable (presse).

19/06/2014 04:48 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Un Japonais qui avait endommagé des exemplaires du "Journal d'Anne Frank" à Tokyo en février dernier a été relâché sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, les juges l'ayant estimé mentalement irresponsable, a rapporté la presse jeudi.

Plus de 300 exemplaires de cette oeuvre emblématique avaient été vandalisés dans des bibliothèques de Tokyo.

Cet incident avait provoqué une vive émotion dans le pays, certains pointant une atmosphère de raidissement nationaliste.

La police avait finalement arrêté le mois suivant un chômeur de 36 ans. Un porte-parole des forces de l'ordre avait précisé que le suspect avait reconnu les faits sans expliquer son geste.

La justice a finalement décidé de ne pas le poursuivre, un examen physchiatrique ayant conclu à un dérangement mental, rapporte l'agence de presse Jiji citant des sources proches du dossier.

Anne Frank, une jeune fille juive née à Francfort (Allemagne) en 1929, a vécu cachée à partir de 1942 et pendant deux ans avec sa famille dans la ville d'Amsterdam occupée par les nazis, avant d'être découverte. Déportée au camp de Bergen Belsen, elle y est morte en 1945.

si/jlh/kap/jh

PLUS:hp