NOUVELLES

L'administration Obama pourrait envoyer 300 conseillers militaires en Irak

19/06/2014 01:59 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

WASHINGTON D.C., États-Unis - Barack Obama a indiqué jeudi que les États-Unis sont prêts à mener des actions militaires ciblées en Irak si cela peut contribuer à lutter contre la menace grandissante des intégristes dans ce pays.

Le président américain a aussi indiqué que Washington est prêt à déployer 300 conseillers militaires en Irak pour évaluer la situation de plus en plus tendue dans le pays au bord de la guerre civile.

Dans une déclaration à la Maison-Blanche, le président Obama faisait le point sur les opérations américaines en Irak, où les combattants d'al-Qaïda ont provoqué l'instabilité. Il a affirmé que les États-Unis sont en train de mettre en place des centres d'opérations conjointes à Bagdad et dans le nord de l'Irak.

Il a laissé ouverte la porte à des actions militaires «ciblées» dans le futur, mais a toutefois réitéré que les Américains ne mèneront pas de nouvelles opérations de combat en Irak.

«Nous n'avons pas la capacité de résoudre simplement ce problème en envoyant des dizaines de milliers de soldats et d'y perdre les vies et de l'argent qui se perdent présentement en Irak, a déclaré M. Obama aux journalistes. C'est ultimement quelque chose qui devra être réglé par les Irakiens.»

Washington augmentera également ses opérations de surveillance, de renseignement et de reconnaissance en Irak pour mieux comprendre la menace qui pèse sur Bagdad.

Il a exhorté les leaders irakiens à gouverner de façon plus «inclusive», afin de s'assurer que la situation ne dégénère pas en guerre civile.

PLUS:pc