NOUVELLES

La touche de désactivation des appareils iPhone décourage les voleurs

19/06/2014 01:56 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

ALBANY, États-Unis - De nouvelles données sur les délits montrent que l'ajout par Apple d'une touche de désactivation à ses appareils iPhone, en septembre dernier, a permis de réduire fortement les cambriolages et les vols, ont affirmé jeudi les autorités.

Le rapport sur une initiative d'un an appelée «Secure Our Smartphones» permet d'apprendre que Google et Microsoft vont intégrer une fonction similaire à la prochaine version de leurs systèmes d'exploitation pour téléphones intelligents. Les trois principaux systèmes — Android de Google, iOS d'Apple et Windows Phone — représentent 97 pour cent des téléphones intelligents en circulation aux États-Unis.

Le procureur général de l'État de New York, Eric Schneiderman, qui a pris part à l'initiative, a indiqué que les données montraient cependant une recrudescence des délits commis contre les propriétaires de téléphones sans touche de désactivation. Cette mesure, appelée «Kill Switch» en anglais, permet aux propriétaires de téléphones de rendre leur appareil inopérant à tout jamais s'ils se le font voler.

Les statistiques rendues publiques jeudi démontrent la très grande efficacité de la touche de désactivation d'Apple, a indiqué M. Schneiderman, ajoutant que l'engagement pris par Google et Microsoft constituait un pas de géant pour assurer la sécurité des consommateurs.

À New York, les vols de produits Apple ont chuté de 19 pour cent tandis que les cambriolages ont dégringolé de 29 pour cent au cours des cinq premiers mois de 2014, comparativement à la même période un an auparavant­. Les vols et les cambriolages impliquant des téléphones intelligents Samsung, qui n'étaient pas dotés d'une touche de désactivation pendant la majeure partie de cette période, ont grimpé de plus de 40 pour cent.

Samsung a ajouté une touche de désactivation à ses appareils en avril.

Les données récoltées par les services de police de San Francisco et de Londres, qui ont établi une comparaison entre les six mois ayant précédé l'ajout par Apple d'une touche de désactivation et les six mois subséquents, ont permis de constater des tendances similaires, selon le rapport.

À San Francisco, les vols de iPhones ont reculé de 38 pour cent, tandis que ceux d'appareils Samsung ont grimpé de 12 pour cent. À Londres, les vols de téléphones Apple ont cédé 24 pour cent, tandis que ceux de téléphones Samsung ont progressé de trois pour cent.

PLUS:pc