NOUVELLES

La France veut accueillir 100 millions de touristes étrangers par an

19/06/2014 07:08 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

La France, première destination touristique au monde, se fixe comme "prochain objectif" d'accueillir par an 100 millions de touristes étrangers, contre 83 millions en 2012, a annoncé jeudi le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius.

Le gouvernement français a promis "un nouveau départ pour le tourisme", avec une remise à niveau de l'offre touristique pour permettre à la France de faire face à la concurrence accrue d'autres destinations, en clôture d'Assises du tourisme organisées avec les professionnels du secteur.

"Le tourisme est la première industrie au monde, représentant 12% du PIB mondial et plus de 200 millions d'emplois", a fait valoir M. Fabius.

"Le tourisme n'est pas un sujet +amusant+ ou +secondaire+ (...), c'est le même enjeu que l'export", a déclaré la secrétaire d'Etat au Tourisme et au Commerce Extérieur, Fleur Pellerin.

Mme Pellerin a cité "cinq priorités" qui ressortent des Assises: mieux vendre la destination France, "lisser les inconforts" qui gênent les touristes et notamment les difficultés pour l'obtention de visa, "retrouver le sens de l'hospitalité" car "trop souvent on confond service et servilité", être offensif dans le numérique, qui doit être considéré comme "la nouvelle donne du tourisme" et non comme "le grand méchant loup", aider les Français à partir en vacances plus nombreux.

M. Fabius a de son côté annoncé la mise en place de "cinq pôles d'excellence", pour que les acteurs du tourisme se mobilisent "autour de priorités partagées": gastronomie et oenotourisme, sport et montagne, écotourisme, savoir-faire (comme l'artisanat et le luxe) et tourisme urbain.

Parmi les mesures concrètes prônées par le gouvernement figurent l'élargissement de l'ouverture des magasins le dimanche à Paris dans des zones touristiques très fréquentées (un sujet aux implications sociales sensibles), ou la création d'un "forfait taxi" pour le trajet entre Paris et l'aéroport de Roissy, deuxième aéroport d'Europe et plaque tournante des arrivées de nombreux touristes. Une ligne directe reliant Roissy et Paris en 20 minutes est également prévue.

La gare du Nord, première gare d'Europe et qui dessert notamment Londres et Bruxelles, sera aussi rénovée de 2014 à 2017. Les travaux commenceront avec le hall Eurostar qui souffre de la comparaison avec son homologue anglais flambant neuf à Saint-Pancras.

Facilitation de l'obtention des visas, développement du wifi gratuit dans les lieux touristiques et amélioration de la formation des professionnels sont également prévus.

Le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a souligné que "si les emplois ne sont pas délocalisables dans l'hôtellerie et le tourisme, les clientèles elles le sont". Il a plaidé pour une "remise à niveau" de l'offre touristique de la France alors qu'un quart des hôtels a disparu depuis le milieu des années 1990 (passés de 22.600 hôtels en 1995 à 17.000 en 2013).

ak-asm/cb/nou/prh/jh

PLUS:hp