NOUVELLES

Irak: les insurgés ont relâché 48 ouvriers du bâtiment étrangers (police)

19/06/2014 02:56 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Les insurgés sunnites qui mènent depuis 10 jours une offensive en Irak ont relâché jeudi 48 ouvriers du bâtiment étrangers, dont 4 Turcs, enlevés il y a quatre jours dans le nord du pays, a indiqué la police irakienne.

Originaires de Turquie, du Népal, du Bangladesh, du Turkménistan et d'Azerbaïdjan, ces ouvriers travaillaient à Tikrit, chef-lieu de la province de Salaheddine, à la construction d'un hôpital.

"Ils ont été enlevés près des montagnes de Hamrine il y a quatre jours, et ont été remis (à la police) à un point de contrôle entre Kirkouk et Tikrit", ville prise le 11 juin par les jihadistes, a indiqué le général Torhane Abdelrahmane, adjoint au chef de la police de la province voisine de Kirkouk.

"Nous les avons conduits à Kirkouk, et ils seront bientôt remis à leur pays", a-t-il ajouté.

Des insurgés sunnites ont lancé le 9 juin une vaste offensive en Irak, prenant de larges parties de quatre provinces et sont désormais à une centaine de km de Bagdad.

Ils ont depuis enlevé des dizaines d'étrangers, dont 40 Indiens et des dizaines de Turcs à Mossoul, deuxième ville d'Irak sous contrôle des insurgés menés par les jihadistes du groupe de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Durant les premiers jours de l'offensive, les forces de sécurité ont fait preuve d'une très faible résistance, nombre de policiers ou de soldats abandonnant leurs positions. Après cette débandade, elles ont tenté de relever la tête, reconquérant quelques villages et reprenant le contrôle de la raffinerie de Baïji, sans néanmoins réussir à stopper l'avancée des insurgés.

str/psr/wd/cbo/tp

PLUS:hp