NOUVELLES

Felipe VI plaide pour une monarchie "intègre" et une Espagne unie

19/06/2014 05:18 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Le nouveau roi d'Espagne, Felipe VI de Bourbon, a proclamé jeudi sa "foi dans l'unité de l'Espagne", face à la montée du séparatisme catalan, promettant également une monarchie "intègre et transparente" après les scandales ayant touché la famille royale.

"Nous voulons une Espagne en laquelle tous les citoyens retrouvent la confiance dans ses institutions" et "où toutes les façons de se sentir espagnol ont leur place", a-t-il déclaré, vêtu d'un grand uniforme militaire, dans son discours de proclamation, devant le Congrès des députés.

Et alors que la famille royale espagnole a été touchée ces dernières années par plusieurs scandales, le plus grave d'entre eux étant la mise en examen de Cristina, soeur de Felipe, pour blanchiment de capitaux, il a assuré qu'il suivrait "une conduite intègre, honnête et transparente".

Cristina était d'ailleurs la grande absente de cette cérémonie, tout comme Juan Carlos, qui a remis en début de matinée à son fils la ceinture de soie rouge de capitaine général des Armées.

Le nouveau monarque, âgé de 46 ans, a ensuite prêté serment au Parlement, jurant fidélité à la Constitution après l'abdication de son père au terme de 39 ans de règne.

"Je jure de remplir fidèlement mes fonctions, de respecter et faire respecter le Constitution et les lois et de respecter les droits des citoyens et des régions autonomes", a-t-il déclaré, sous les applaudissements des députés et sénateurs réunis au Congrès et aux cris de "Viva España" et "Viva el rey".

Le roi a également rendu hommage à son père, louant son rôle dans "la réconciliation des Espagnols" après la dictature franquiste.

"Un règne exceptionnel devient aujourd'hui partie de notre histoire, avec un héritage extraordinaire", a assuré Felipe VI.

A ses côtés, la nouvelle reine Letizia, première souveraine espagnole à ne pas avoir de sang royal, était tout sourire tandis que leurs filles, la princesse Leonor, nouvelle héritière, à huit ans, du trône d'Espagne, et sa petite soeur Sofia, sept ans, paraissaient intimidées.

Le nouveau couple royal devait ensuite traverser Madrid en voiture jusqu'au Palais Royal, avant de rejoindre Juan Carlos et la reine Sofia pour saluer la foule depuis le balcon central.

ka/sg/pt

PLUS:hp