NOUVELLES

Des Palestiniens affrontent violemment des soldats israéliens en Cisjordanie

19/06/2014 07:21 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

JÉRUSALEM - Des soldats israéliens et des manifestants palestiniens se sont affrontés lors d'un raid visant à arrêter des suspects tôt jeudi matin en Cisjordanie, la plus violente confrontation entre les deux camps depuis le début des recherches pour retrouver trois adolescents israéliens qui auraient été enlevés dans ce territoire palestinien il y a une semaine.

L'armée israélienne a affirmé qu'environ 300 Palestiniens avaient pris les rues d'assaut lorsque les soldats sont entrés dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, dans la nuit. Certains ont ouvert le feu, tandis que d'autres ont lancé des engins explosifs ou des pierres aux soldats, qui ont répliqué par des tirs à balles réelles, a rapporté l'armée.

Aucune blessure grave n'a été rapportée d'un côté ou de l'autre.

Israël a blâmé le mouvement islamiste palestinien Hamas pour l'enlèvement présumé des trois adolescents israéliens en Cisjordanie, sans fournir de preuves, et a lancé une vaste opération contre le groupe, effectuant bon nombre d'arrestations.

Le Hamas a salué l'enlèvement des jeunes, mais n'en a pas revendiqué la responsabilité.

La crise a amplifié les tensions déjà vives entre Israël et le nouveau gouvernement palestinien d'unité nationale, qui est dirigé par le président Mahmoud Abbas et soutenu par le Hamas. Israël et les pays occidentaux considèrent le Hamas comme un groupe terroriste étant donné son passé d'attaques contre des civils israéliens.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a condamné le rôle joué par le Hamas dans le gouvernement palestinien, jeudi après-midi, disant s'attendre à ce que M. Abbas «expulse le groupe terroriste meurtrier de son gouvernement».

M. Nétanyahou a affirmé qu'un tel geste était «important pour leur avenir commun».

L'armée a indiqué que 30 Palestiniens avaient été arrêtés jeudi en Cisjordanie, sans donner plus de détails.

PLUS:pc