POLITIQUE

Des catholiques du diocèse de Chicoutimi dénoncent les propos du maire de Saguenay

19/06/2014 06:19 EDT | Actualisé 19/06/2014 06:19 EDT
Radio-Canada

Une soixantaine de catholiques du diocèse de Chicoutimi ont signé une lettre ouverte dénonçant les propos tenus par le maire de Saguenay lors d'une conférence tenue à Salaberry-de-Valleyfield, au début de juin.

Jean Tremblay avait traité les journalistes et les athées de « cruches », ajoutant qu'ils connaissaient mal les sujets liés à la religion.

Dans la lettre d'opinion publiée sur le site Internet de l'Institut de formation théologique et pastorale (IFTP), des prêtres, des diacres et des agents de pastorale affirment qu'ils ne se reconnaissent pas dans la position du maire.

« Je peux vous dire mon opinion, mais sans vous envoyer promener avec arrogance et suffisance, souligne le diacre Raynald Côté. C'est surtout ça. Je pense que les gens sont agacés et choqués simplement par la réaction. »

Dans la lettre, on peut lire que « l'Évangile rejette catégoriquement le mépris de l'autre. [...] Depuis le concile Vatican II (1962-1965), le positionnement de l'Église catholique face au monde n'en est plus un de supériorité et de condescendance, mais bien de dialogue et de réciprocité. »

« Ceux qui sont chrétiens ont une vision particulière qui est inspirée de l'Évangile et de leur foi au Christ, mentionne la professeure de l'IFTP Anne-Marie Chapleau. C'est notre façon de vivre, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas des choses intéressantes et des propositions valables de sens chez les positions différentes. »

Pour l'instigatrice de la lettre, la professeure de théologie Andrée Larouche, les propos du maire Tremblay pourraient nuire à cette image d'ouverture.

« Actuellement ce qu'on observe, c'est qu'il y a peu d'images du christianisme qui sont plus ajustées. Celle qui est abondamment illustrée, c'est celle que M. Tremblay projette à quelques reprises dans ces situations. L'Église a une autre attitude par rapport aux différents de soi », indique Mme Larouche.

Le maire de Saguenay refuse de commenter cette sortie des membres de l'IFTP, disant vouloir passer à autre chose.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 266 papes depuis Pierre