NOUVELLES

2000 personnes manifestent pour des transports en commun gratuits à Sao Paulo

19/06/2014 08:10 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

SAO PAULO - Des vitrines de banques et de concessionnaires de voitures ont été brisées et des slogans anticapitalistes peints à l'aérosol sur des édifices, jeudi à Sao Paulo, au Brésil, durant une manifestation pour un système de transport public gratuit qui a attiré environ 2000 personnes.

Le rassemblement a commencé durant le match de la Coupe du monde de soccer entre l'Uruguay et l'Angleterre, mais à environ 25 kilomètres à l'ouest du stade.

À la tombée de la nuit, les manifestants ont mis le feu à des ordures sur une autoroute importante et ont organisé leur propre match de soccer sur les voies. Ce jeudi étant un jour férié au Brésil, le rassemblement a peu perturbé la circulation.

La dernière année a été ponctuée de multiples manifestations au Brésil, où de nombreux citoyens sont en colère face à la mauvaise qualité des services publics, la corruption du gouvernement et les milliards de dollars dépensés pour recevoir la Coupe du monde, entre autres. Les dernières manifestations ont été beaucoup plus modestes que celles de l'an dernier.

Le rassemblement de jeudi a été organisé par le Movimento Passe Livre («Mouvement du passage gratuit»), le groupe derrière les premières manifestations de l'an dernier, qui ont déclenché une vague antigouvernementale partout dans le pays.

La principale revendication de ces militants est un système de transport en commun gratuit. Cependant, les manifestants ont exprimé de nombreuses autres insatisfactions au cours de la dernière année.

Des manifestants anarchistes liés au «Black Bloc» ont vandalisé des bâtiments durant le rassemblement de jeudi.

Par ailleurs, à Sao Paulo, la police a arrêté 15 jeunes hommes qui avaient menacé des amateurs de soccer, plus tôt dans la journée, près de l'aire de visionnement des matches de la FIFA. Aucune blessure ou altercation grave n'a été rapportée.

PLUS:pc