NOUVELLES

Raffinerie attaquée en Irak: pas d'impact sur les exportations de Bagdad (USA)

18/06/2014 05:09 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont assuré mercredi que l'attaque par des jihadistes irakiens d'une raffinerie de pétrole n'avait que peu d'effets sur les exportations de brut de Bagdad, qui devrait en revanche être contraint d'importer temporairement des produits raffinés.

Le département d'Etat a souligné que la raffinerie de Baïji, à 200 km au nord de Bagdad, que les combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont prise d'assaut, "produisait pour la consommation locale".

Comme "la production a déjà cessé depuis plusieurs jours (...) les autorités irakiennes pourraient avoir besoin d'importer du pétrole des pays voisins", a expliqué la porte-parole du ministère américain des Affaires étrangères, Jennifer Psaki.

En revanche, "il n'y a pas d'impact sur les exportations irakiennes de pétrole brut et nous n'avons pas vu de perturbation majeure des approvisionnements pétroliers en Irak", a tempéré la responsable, lors de son point de presse quotidien.

Elle a toutefois précisé que son gouvernement surveillait "en permanence" le marché mondial de l'offre et de la demande de pétrole.

Les insurgés de l'EIIL ont lancé mercredi à l'aube un assaut contre la principale raffinerie irakienne, à Baïji. Les combats avec les forces gouvernementales ont fait 40 morts dans le camp jihadiste, selon Bagdad.

nr/bdx

PLUS:hp