NOUVELLES

Pavlo Klimkine, nouveau ministre ukrainien des Affaires étrangères et diplomate chevronné

18/06/2014 08:30 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Pavlo Klimkine, nommé mercredi ministre des Affaires étrangères d'Ukraine, est un diplomate chevronné, défenseur acharné de la voie européenne dans laquelle s'est engagée son pays, sans ignorer que celui-ci ne peut échapper à son histoire commune avec la Russie.

A 46 ans, ce diplômé de physique, formé à Moscou dans les dernières années d'existence de l'Union soviétique, aura la lourde tâche de mettre en oeuvre les ambitions d'intégration européenne de Kiev, tout en pacifiant les relations avec Moscou.

"Nous voulons réellement rejoindre l'Union européenne. Il s'agit d'un objectif stratégique et d'une priorité stratégique, pas seulement dans le cadre de notre politique extérieure, mais également dans notre politique intérieure", avait déjà affirmé ce printemps ce diplomate lors d'un entretien à la chaîne allemande tv.berlin.

"Nous voulons également renforcer notre coopération avec la Russie", avait-il toutefois nuancé.

Pavlo Klimkine, qui parle couramment l'allemand, était à encore l'époque ambassadeur de l'Ukraine à Berlin. Il est depuis rentré à Kiev, choisi par le nouveau président Petro Porochenko pour parlementer (avec la médiation de l'OSCE) avec l'ambassadeur de Russie en Ukraine en vue de ramener la paix dans l'Est.

"Il arrive que je ne dorme que quelques heures, puis je dois regarder les informations ou téléphoner, téléphoner cent fois", confiait-il à la télévision berlinoise. "Depuis le début des événements, j'ai été en contact avec mes parents cinq ou six fois", raconte-t-il.

- Porochenko aux commandes -

Né en décembre 1967 à Koursk, aujourd'hui partie intégrante de la Russie, Pavlo Klimkine a étudié au département d'études spatiales de l'Institut de physique et de technologie de Moscou, dont il est sorti diplômé en 1991, année de l'effondrement de l'Union soviétique.

Il rejoint le ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine en 1993 et travaille à Kiev et dans les ambassades en Allemagne et au Royaume-Uni.

En 2008, il devient le porte-parole du ministre des Affaires étrangères dans le cadre des négociations avec l'Union européenne, avant d'être promu ministre adjoint de 2010 à 2012, sous le gouvernement de l'ex-président aujourd'hui déchu Viktor Ianoukovitch.

En juin 2012, il est nommé ambassadeur d'Ukraine en Allemagne.

Sa longue expérience de diplomate, qui comprend la période pendant laquelle l'actuel président Petro Porochenko était son ministre de tutelle, entre 2009 et 2010, est la principale raison de sa nomination, estiment les experts.

Cependant, face à l'intérêt marqué de M. Porochenko pour les Affaires étrangères, M. Klimkine pourrait finir par se retrouver sous sa dépendance pour les questions internationales.

"Contrairement à tous les autres présidents avant lui, Petro Porochenko sera directement impliqué dans la construction de la politique étrangère de l'Ukraine. Il le comprend très bien", explique Volodymyr Fessenko, directeur du centre Penta d'études politiques appliquées de Kiev.

"Le ministre des Affaires étrangères prendra simplement ses ordres de M. Porochenko et agira selon sa volonté. Le véritable ministre sera le président ukrainien", ajoute-t-il.

ph-pop/gmo/vog

PLUS:hp