NOUVELLES

Mondial - Côte d'Ivoire-Colombie: Gervinho-Cuadrado, les "Pasta rockett"

18/06/2014 05:48 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Avec leurs tresses, Gervinho (AS Rome) et Juan Cuadrado (Fiorentina) sont les deux rastas les plus dribbleurs de la Serie A italienne. Ils devraient animer le Côte d'Ivoire-Colombie, dans le groupe C du Mondial-2014, vendredi à Brasilia (16h00 GMT).

- "Irremplaçable" Gervinho -

La nouvelle idole de la Roma est "irremplaçable", selon son entraîneur en club Rudi Garcia. Ses chevauchées tresses au vent font vibrer le stade Olympique et trembler les défenseurs.

Il s'est très bien adapté au sens tactique italien... en brisant les schémas par ses dribbles. Seul point faible, "il se créé beaucoup d'occasions mais en rate beaucoup, explique à l'AFP son sélectionneur, Sabri Lamouchi. S'il en transformait seulement la moitié..."

Il a tout de même réussi 9 buts et 10 passes décisives en Serie A, plus 3 buts et 2 passes en Coupe d'Italie.

Et la "gazelle" a signé son premier but en Coupe du monde contre le Japon (2-1), sur une tête en déséquilibre au premier poteau qu'auraient applaudi Gerd Müller ou Pippo Inzaghi.

Ce déclic pourrait débrider Gervinho sur ce sol brésilien qui lui donne son surnom, tant le joueur marche à la confiance. Très jeune, Gervais Yao Kouassi est en effet devenu Gervinho en raison de son style de jeu très brésilien.

Maintenant, chez les "Éléphants" il fait partie des cadres, avec Didier Drogba, "Maestro" Zokora et Yaya Touré.

"Avec la Côte d'Ivoire, il a confiance en lui, et il a pris une place plus importante encore, petit à petit", confirme Lamouchi.

Ailier gauche à l'ancienne, il sait aussi se recentrer comme il le fait beaucoup à la Roma, où les permutations sont nombreuses.

Formé à l'école du jeu offensif de Jean-Marc Guillou à l'Académie Sol Béni, Gervinho a d'abord joué en pointe, avant d'être excentré en arrivant en France au Mans (2007-2009). "Les entraîneurs Alain Pascalou et Daniel Jeandupeux ont trouvé que je pouvais apporter plus à l'équipe sur les côtés avec ma vitesse et mes appels en profondeur", raconte-t-il.

Car son atout reste de "sauter l'adversaire", comme disent les Italiens. "Le dribble, ça je le fais depuis toujours!" raconte-t-il à l'AFP dans un grand sourire.

- Intenable Cuadrado -

Juan Guillermo Cuadrado joue le même rôle de dynamiteur à la Fiorentina, mais à droite, comme avec la Colombie.

Lui aussi a réussi une excellente saison en Serie A, celle de son éclosion définitive au haut niveau, alors que Gervinho avait déjà brillé à Lille, l'année du doublé championnat et Coupe de France (2011).

Avec 11 buts cette saison, il a porté avec l'Espagnol Borja Valero le jeu offensif de la "Viola", longtemps privée de Mario Gomez et Giuseppe Rossi. Sa seule faute fut d'être bêtement averti en demi-finale de Coupe d'Italie et de manquer la finale, perdue contre Naples (2-1).

Après une première saison encourageante, l'ex-feu follet de Lecce, 26 ans, un de plus que Gervinho, s'est parfaitement adapté au jeu offensif prôné par Vincenzo Montella, l'entraîneur florentin.

Co-propriété de l'Udinese, grande spécialiste du marché colombien avec Luis Muriel, blessé pour le Mondial, et Pablo Armero, désormais à West Ham, Cuadrado est très courtisé sur le marché des transferts, notamment par la Juventus.

Avant d'intéresser l'élite, Cuadrado, formé à l'Independiente Medellin (Colombie), a dû mûrir à l'école tactique de la Serie A, patiemment, avec 20 petits matches (0 but) à l'Udinese de 2009 à 2011. Il s'est révélé en prêt à Lecce (2011-2012), où il fut le meilleur joueur, sans toutefois éviter la relégation.

En revanche avec les "Cafeteros" il a tout de suite été à son aise, quand Gervinho "est arrivé sur la pointe des pieds" en sélection ivoirienne, selon les termes Lamouchi.

Buteur dès sa première sélection contre le Venezuela le 3 septembre 2010 (2-0), Cuadrado a aussi atteint le Graal d'un joueur sud-américain : marquer contre le Brésil, lors d'un amical de prestige à Miami (1-1, 15 novembre 2012).

L'autre buteur du jour était Neymar, l'idole de la "Seleçao", que Cuadrado et Gervinho ont rejoint en ce mois de juin sur la scène mondiale.

eba/obr/gca

PLUS:hp