INTERNATIONAL

Letizia Ortiz, ex-journaliste, fan de rock et reine d'Espagne

18/06/2014 10:00 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Spain's Princess Letizia Ortiz watches her husband Spain's Prince Felipe review the honor guard at Congress in Lima, Peru, Tuesday Nov. 23, 2010. (AP Photo/Karel Navarro)

Ancienne journaliste de télévision, née dans une famille de classe moyenne, la nouvelle reine d'Espagne, Letizia, a su imprimer son style, moderne et glamour, à la famille royale. Jouant désormais un rôle plus actif, elle parviendra peut-être à séduire ceux qui lui reprochaient sa froideur.

L'arrivée de Letizia Ortiz Rocasolano, séduisante et spontanée, née le 15 septembre 1972 à Oviedo, dans les Asturies, est venue dépoussiérer l'image de la famille royale. "Doña Letizia a ouvert l'esprit de Don Felipe", affirmait un membre de sa famille au biographe britannique Andrew Morton.

La jeune femme aux longs cheveux lisses, à la démarche assurée sur des chaussures à hauts talons, est fidèle aux créateurs espagnols. Elle avait choisi son favori, Felipe Varela, pour la tenue tant attendue de la prestation de serment de son époux : un ensemble blanc, brodé de perles au cou, d'une sobriété à l'image que la Maison Royale voulait donner à la cérémonie.

La jeune femme, petite-fille d'un chauffeur de taxi, est déjà divorcée lorsqu'elle rencontre Felipe, héritier de la couronne et prince des Asturies, en 2002.

"Intelligente, cultivée, ambitieuse, polie, femme aux nerfs d'acier", sont les termes le plus souvent choisis par ses collègues de l'époque pour la qualifier.

Leur relation commence au printemps 2003. Elle sera tenue secrète jusqu'à l'annonce officielle de leurs fiançailles en novembre.

"Laisse-moi terminer!", lance ce jour-là la jeune femme à Felipe, qui lui coupe la parole alors qu'elle répond aux questions des journalistes. Un naturel qui étonne. Et lui vaudra de nombreuses critiques.

Scrutée par la presse people, Letizia peine à gagner l'affection des Espagnols, qui lui reprochent d'être trop distante. Certains acceptent mal le fait qu'une "roturière" a gagné le coeur du prince.

Pour occuper le rôle qui lui est attribué, celui de l'épouse discrète et attentive de l'héritier du trône, Letizia gomme progressivement les traits de son caractère, du moins en public.

Elle soigne de près son apparence, jusqu'à paraître d'une extrême minceur. Afin de remédier à un problème respiratoire, selon les services du roi, elle se fait opérer du nez en 2008.

Oscillant entre indifférence et hostilité, l'opinion publique s'émeut pourtant après la mort de sa soeur, Erika, à l'âge de 31 ans, à la suite d'un probable suicide en 2007.

A la sortie de la messe d'enterrement, Letizia, alors enceinte, est en larmes et reste fermement accrochée au bras de Felipe. La voix tremblante, elle murmure à la presse : "Merci à toutes les personnes qui ont été attristées par la mort de ma petite soeur".

- Un rôle plus actif -

Mais sept ans plus tard, l'image d'une femme au sourire figé perdure.

"Elle a l'impression que tout ce qu'elle fait, même les choses les plus infimes, est critiqué. Elle n'est pas détendue et cela se ressent", analyse José Apezarena, auteur d'un livre récent sur le couple royal.

Les médias parfois trop "critiques" pourraient toutefois maintenant se radoucir : "ce n'est pas la même chose d'être princesse que d'être reine. Ils vont la voir avec un regard plus compréhensif", ajoute-t-il.

D'autant plus que Letizia joue maintenant un rôle plus actif.

Dès la cérémonie d'abdication de son beau-père, Juan Carlos, le changement d'attitude était visible : plus naturelle, elle n'a pas quitté du regard ses deux petites filles blondes, Leonor, à huit ans nouvelle Princesse des Asturies et Sofia, sept ans, leur faisant parfois les gros yeux pour qu'elles corrigent leur posture.

Les gestes de tendresse et de complicité échangées avec le nouveau roi Felipe VI lors de son investiture ont complété ce tableau, savamment calculé, d'une famille moderne, aimante.

Princesse, elle alternait avec aisance robes de soirées sophistiquées et veste en cuir et jean pour des sorties privées, de concerts de rock indépendant en petites salles de théâtre.

Avant ses fiançailles avec Felipe, le visage de Letizia était déjà bien connu des Espagnols puisqu'elle présentait depuis septembre 2003 le journal de la première chaîne de télévision publique, TVE.

Diplômée en Sciences de l'information de l'Université Complutense de Madrid, elle a exercé comme présentatrice et reporter pour la chaîne de télévision d'informations en continu CNN+, avant d'entrer en 2000 à TVE.

Elle a été mariée civilement pendant un an, de 1999 à 2000, à Alfonso Guerrero, un de ses professeurs de lettres avec lequel elle vivait depuis près de dix ans.

Letizia a encore une jeune soeur, Telma.

elc/sg/sym

INOLTRE SU HUFFPOST

Evolución de Letizia Ortiz
Boda del príncipe Felipe y Letizia Ortiz: 22 de mayo de 2004